Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social
Dossier : Tempête de neige du 14 novembre 2019 en Drôme et en Ardèche

Arbres tombés, denrées du congélateur perdues... Quelles indemnités après la neige en Drôme et en Ardèche ?

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

La plupart des dégâts causés par les chutes de neige du 14 novembre et les coupures d'électricité qui ont suivi rentrent des les garanties des assurances habitations.

Des milliers d'arbres ont été endommagés après les fortes chutes de neige à Valence (Drôme)
Des milliers d'arbres ont été endommagés après les fortes chutes de neige à Valence (Drôme) © Radio France - Nathalie Rodrigues

Drôme, France

Arbres tombés, toitures effondrées... Les dégâts de la neige du 14 novembre dernier ont été considérables dans la Drôme et l'Ardèche, et les assurances ont été prises d'assaut. Voici ce qu'il faut savoir sur les indemnisations possibles : 

Pas d'état de catastrophe naturelle

L'état de catastrophe naturelle ne sera pas nécessaire pour les fortes neiges du 14 novembre en Drôme et en Ardèche. "La catastrophe naturelle, par définition, c'est un risque qui n'est pas assurable, comme le séisme du Teil, comme une inondation ou une coulée de boue. Mais la neige est un risque assurable, qui fait partie de nos contrats, expose Thierry Bontemps, le président des agents généraux d'assurance de la Drôme. Donc je ne vois pas en quoi la catastrophe naturelle interviendrait. Après, pour les agriculteurs, il y a les calamités agricoles par exemple mais pour les entreprises et pour les particuliers, la neige n'est pas une catastrophe naturelle."

Les dégâts sur la végétation peu indemnisés

Le poids de la neige est donc compris dans la plupart des assurances habitation. C'est plus complexe, en revanche, pour les dégâts sur la végétations. "Les dommages aux arbustes et aux arbres, c'est plus délicat car souvent la végétation, malheureusement, n'est pas couverte sauf dans de rares exceptions", précise Jérôme Bailleux, assureur à Valence. Inutile donc d'attendre l'assurance pour élaguer un arbre abîmé, sauf s'il présente un danger imminent, s'il menace un bâtiment par exemple.

Le contenu du congélateur perdu indemnisable (mais avec des photos)

La longue coupure d'électricité due à la neige en Drôme et en Ardèche a entraîné pour beaucoup la perte de tout ce qu'il y avait dans congélateur. Cette perte est comprise dans de nombreux contrats d'assurance et peut donc être indemnisée. Les assureurs ne demandent pas les factures des denrées perdues, mais au moins une photo pour évaluer l'indemnisation à laquelle vous pourriez avoir droit.

Un délai court pour déclarer son sinistre

Comme il n'y a pas à attendre une éventuelle reconnaissance de catastrophe naturelle, les déclarations se font au plus vite après le sinistre, dans l'idéal sous un délai de cinq jours après la constatation des dégâts. Si votre appareil électrique a lâché pendant la coupure d'électricité par exemple, et que vous ne le découvrez qu'après plusieurs semaines, vous pouvez encore le déclarer plus tard. Les indemnisations, ensuite, peuvent se faire très vite : il faut compter 15 jours maximum si le dossier est complet, assure Jérôme Bailleux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu