Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

ArcelorMittal Florange : la boulette du président France sur les hauts fourneaux

vendredi 28 septembre 2018 à 17:21 Par Cécile Soulé, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu

La direction d'ArcelorMittal se désolidarise des propos de son président France, qui a affirmé que les hauts fourneaux ne redémarreront pas, alors que le groupe sidérurgique est tenu par un engagement avec le gouvernement jusqu'en décembre prochain.

Les hauts fourneaux d'ArcelorMittal
Les hauts fourneaux d'ArcelorMittal © Maxppp - Julio Pelaez

Florange, France

On peut le dire, c'est une boulette. Le président d'ArcelorMittal France Philippe Darmayan a affirmé jeudi à Thionville, lors d'une réunion de l'Union des industries de la métallurgie (UIMM) que les hauts fourneaux de Florange ne redémarreront pas, "il n'y a pas de suspense à entretenir", a-t-il déclaré. Pourtant, le groupe sidérurgique s'était engagé à ne rien décider avant décembre prochain, suite à l'accord signé il y a près de 5 ans avec le gouvernement quand les hauts fourneaux ont été arrêtés. Un arrêt pas définitif officiellement car le sujet est sensible.   

Mais ce vendredi, la direction d'ArcelorMittal, embarrassée, s'est désolidarisée des propos de son président France. Le groupe sidérurgique parle d'une "position personnelle de Philippe Darmayan" et réaffirme être toujours inscrit dans son engagement de 2012 : pas de décision définitive avant décembre 2018 sur les hauts fourneaux. 

C'est un secret de polichinelle, les hauts fourneaux ne redémarreront pas

Mais beaucoup, à Florange, ne se font pas d'illusion sur l'avenir des hauts fourneaux, comme Frédéric Weber, du syndicat FO : "M. Darmayan n'était pas autorisé à dire ce qu'il a dit mais tout le monde le sait, c'est un secret de polichinelle, les hauts fourneaux ne redémarreront pas. On le sait depuis le départ, depuis 2013, c'est une fumisterie. Pour faire passer la pilule on n'a pas osé dire on les ferme, donc on a du les mettre sous cocon le temps que les esprits s'apaisent. Mais nous, on a fait le deuil des hauts fourneaux, ils sont foutus, on le sait depuis 5 ans". 

Produire à nouveau de l'acier dans la vallée de la Fensch

Le secrétaire génaral de la CGT d'ArcelorMittal Florange reconnait aussi que techniquement, les hauts fourneaux ne sont plus opérationnels en l'état, mais Lionel Burriello veut toujours croire qu'il est possible de réinstaller une production d'acier à Florange : "Pourquoi pas se donner l'opportunité demain de rebondir sur une nouvelle perspective qui est de produire à nouveau de l'acier dans la vallée de la Fensch. Aujourd'hui on se doit de mettre ce dossier là à nouveau sur la table, d'autant plus que le marché semble plutôt porteur". La CGT évoque des procédés plus écologiques, une aciérie électrique. Depuis l'arrêt des hauts fourneaux, plus aucun gramme d'acier n'est produit en Moselle.