Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

ArcelorMittal Florange : sans l'ouverture de négociations, la CGT veut poursuivre la grève

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

La grève se poursuit chez ArcelorMittal à l'appel de la CGT. Ce vendredi, le syndicat a organisé un rassemblement de soutien aux grévistes de Florange, en grève depuis le 6 octobre, pour réclamer le paiement du chômage partiel à 100% et la prime covid de 2.000 euros.

Rassemblement de la CGT devant la maison des syndicats près des Grands Bureaux à Florange
Rassemblement de la CGT devant la maison des syndicats près des Grands Bureaux à Florange © Radio France - Cécile Soulé

Selon la CGT, une centaine de salariés du site mosellan ont cessé le travail à un moment donné, débrayages ou journées de travail, essentiellement sur les services du transport fer et du train à chaud. La grève est effective aussi sur les 5 autres sites français d'ArcelorMittal. Selon la direction, les grévistes ne représentent qu'1% des effectifs mais ils perturbent la production. La CGT demande à entrer en négociation.  

On demande des négociations

En attendant, les salariés grévistes sont déterminés à poursuivre le mouvement. Sébastien Baheux est secrétaire adjoint de la CGT ArcelorMittal Florange : "La direction ne donne pas de chiffre sur l'impact sur la production mais menace de délocaliser les productions en Belgique, elle le sous-entend aux salariés pour leur faire peur".  Lionel Burriello, le secrétaire de la CGT d'ArcelorMittal Florange ajoute :  "La direction dit que la production est impactée à cause de nous mais c'est plutôt à la direction d'en porter la responsabilité parce qu'elle refuse d'entrer en négociation. Nous on demande des négociations". 

Sébastien Baheux, secrétaire adjoint de la CGT ArcelorMittal Florange

Le syndicat FO réclame aussi des négociations "pour une augmentation générale et la prime covid pour ceux qui n'ont rien obtenu depuis le confinement". La CFE-CGC demande également à la direction de se mettre à la table des négociations pour "garantir des conditions de travail sereines et pérennes".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess