Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Ardèche : incendie dans un bâtiment de l'usine textile Chomarat à Mariac

lundi 26 mars 2018 à 15:33 Par Florence Beaudet, France Bleu Drôme Ardèche

Le feu d'origine accidentelle s'est déclenché durant la nuit dans un bâtiment du site de Mariac. Il n'a pas fait de dégâts directs mais il faudra plusieurs jours pour nettoyer la suie qui s'est déposée sur une partie des machines.

L'entreprise Chomarat dispose de trois sites de production en Ardèche, ici au Cheylard
L'entreprise Chomarat dispose de trois sites de production en Ardèche, ici au Cheylard © Radio France - Stéphane Milhomme

Mariac, France

Le feu a pris vers 2 heures du matin ce lundi dans une armoire électrique au bout de l'un des bâtiments de production à Mariac. L'incendie dégage alors une épaisse fumée noire. Les salariés présents appellent les pompiers qui maîtrisent rapidement les flammes. Le problème, c'est qu'une importante couche de suie s'est déposée sur les machines et sur les matières stockées sur place.

Un quart de production de Chomarat

Dans ce bâtiment où travaille une centaine de personnes, Chomarat fabrique un quart de sa production de textile technique. Après nettoyage, les ateliers les plus éloignés ont pu redémarrer dans la journée. Mais pour les machines de tissage les plus proches du sinistre, il faudra l'intervention d'une entreprise spécialisée dans le nettoyage pour espérer relancer l'activité d'ici quelques jours.

Sans doute pas de chômage technique

Le président de Chomarat, Raphaël Laurent, espère qu'il ne sera pas nécessaire de recourir au chômage technique pour les quelques salariés qui travaillent sur ces postes. 

Quant au préjudice matériel, il doit être évalué par l'expert d'assurance.