Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Ardèche : la nouvelle usine des sources du Pestrin à Meyras pourrait démarrer courant juin

jeudi 31 mai 2018 à 3:08 Par Pierre-Jean Pluvy, France Bleu Drôme Ardèche

La nouvelle usine des sources du Pestrin n'a pas reçu les agréments de l'administration. Son gérant accusait le préfet de lui mettre des bâtons dans les roues.

L'usine des sources du Pestrin à Meyras
L'usine des sources du Pestrin à Meyras © Radio France - Pierre-Jean Pluvy

Meyras, France

Une réunion mardi entre le préfet de l'Ardèche et le gérant Eric Besson a permis d'aplanir les malentendus. Le préfet a expliqué que ces contrôles étaient nécessaires pour garantir la qualité des eaux minérales mises sur le marché et qu'il était impossible d'y déroger. 

Une première habilitation obtenue

La nouvelle usine des sources du Pestrin a d'ores et déjà franchi le premier obstacle. L'usine a reçu un agrément. Il s'agit maintenant de tester la qualité des eaux. Le gérant pensait qu'il n'avait pas le droit de faire fonctionner son usine pour faire les réglages nécessaires. Le préfet lui a précisé qu'il n'y avait aucune interdiction à cela. Ce qui est interdit aujourd'hui c'est de produire en vue de commercialiser. Les tests et les réglages vont donc avoir lieu dans les jours qui viennent. Puis ce sera à l'agence régionale de santé de se prononcer sur la qualité des eaux. 

Deux minérales prestigieuses       

Les sources du Pestrin extrait de la roche entre 20 et 80 mètres de profondeur deux eaux minérales qui ont été positionnées sur le segment haut de gamme du marché. La Ventadour, pétillante et la Chantemerle, plate sont exclusivement vendues en bouteille de verre. La source en produit deux millions de cols par an. Ce qui en fait une petite production souvent réservée aux grandes tables. L'entreprise emploie cinq salariés.   

L'usine de Meyras à l'arrêt - Radio France
L'usine de Meyras à l'arrêt © Radio France - Pierre-Jean Pluvy