Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ardèche : la Sécu récupère 470 000 euros de fraudes et abus en 2019

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

La caisse primaire d'assurance maladie de l'Ardèche a récupéré 470.000 euros versés indûment auprès des professionnels de santé et assurés sociaux en 2019. C'est 0,06% des 800 millions versés chaque année.

CPAM
CPAM © Radio France

Il y a eu 2500 contrôles des 227.000 assurés sociaux en 2019 en Ardèche et aucune anomalie a été détectée. 73 contrôles pour les 73.000 bénéficiaires de la CMU, la couverture médicale universelle. Sept dossiers ont donné lieu à une suite contentieuse. 

Les sommes récupérées auprès des assurés sociaux sont minimes

Sur les 470.000 euros récupérés par la sécu de l'Ardèche, seuls 6% concernent les assurés sociaux, 27.000 euros. En fait les fraudes sont assez rares, la plupart du temps, il s'agit d'abus qui ne donnent pas lieu à une suite pénale. Et c'est la même chose auprès des professionnels de santé, des abus et peu de fraudes mais évidemment les sommes en jeu sont plus importantes : 94% de la somme concernent les hôpitaux, les EHPAD, les médecins libéraux, les infirmières, les pharmaciens, les kiné ou encore les ambulanciers 

Une pharmacienne indélicate

Il y a quand même des fraudes bien réelles comme cette pharmacienne qui avait pris l'habitude de facturer aux patients plus de médicaments que ce qu'il était demandé. Elle facturait par exemple quatre boites et n'en donnait que deux. Le service médical de la CPAM s'est étonné des quantités de médicaments pris par le patient et a estimé qu'elles étaient dangereuses pour sa santé. C'est ainsi que le subterfuge a été découvert : la CPAM de l'Ardèche a récupéré ainsi 60.000 euros. 

Des contrôles de plus en plus précis

La CPAM fait savoir que ses contrôles sont de plus en plus précis : elle peut maintenant croiser des données et vérifier les sommes versées sur le compte bancaire de l'assuré. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu