Économie – Social

Ardenne-Métropole : opération de relooking des vitrines commerciales

Par Annelaure Labalette, France Bleu Champagne-Ardenne mercredi 13 septembre 2017 à 10:20

Vitrines commerciale vide
Vitrines commerciale vide © Maxppp - Le Parisien

Pour revitaliser le commerce en centre-ville, et donner envie aux futurs commerçants de s'installer, Ardenne-Métropole lance une opération de relooking des vitrines commerciales inoccupées à Charleville Mézières, Sedan et dans les centre bourgs ardennais.

Aujourd'hui, à Charleville Mézières et Sedan, 10% à 15% des commerces sont vacants. Le site spécialisé de la chambre de commerce et d'industrie (CCI) recense 80 offres de vente et 84 offres de location sur l'ensemble du territoire d'Ardenne Métropole mais les candidats ne se pressent pas alors l'agglomération a décidé de se retrousser les manches pour donner "un coup de frais" à ces vitrines commerciales et donner envie aux commerçants de s'y installer.

Interview de Patrick Fostier, vice-président d'Ardenne-Métropole, en charge de l'économie et du développement

Ce relooking des vitrines commerciales , d'après Patrick Fostier, vice-président d'Ardenne Métropole en charge de l'économie et du développement, "c'est tout d'abord poser sur chaque vitrine un film plastifié qui cachera le vide à l'intérieur des locaux. Il s'agira aussi de bien indiquer par un panneau clair et lisible que la commerce en question est à vendre ou à louer". Une première phase de mise en beauté qui coûte environ 500 euros par vitrines.

Pour choisir les commerces qui doivent être relookés, l'agglomération a établit un plan avec des axes concernés, des rues où la collectivité estime qu'il ne faut pas dévitaliser l'endroit de ses commerces. Les villes de Sedan et Charleville Mézières sont les premières concernées mais l'opération concerne "bien évidemment les centres bourgs et les commerces à la campagne", précise Patrick Fostier.

Vitrine de magasin à vendre ou à louer - Maxppp
Vitrine de magasin à vendre ou à louer © Maxppp - Jean Luc Flémal

Ardenne Métropole a également l'intention d'aller plus loin dans ce "coup de rafraîchissement" des vitrines commerciales. A partir de 2018, elle va louer des commerces vides à son propre compte afin de les sous-louer à des commerçants qui souhaiteraient se lancer. Les loyers seront attractifs les premières années, ce qui facilitera leur installation.