Économie – Social

Eoliennes offshore | Edouard Philippe : "Déterminé à faire valoir les engagements pris avec Le Havre"

Par Bertrand Queneutte, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) mardi 13 septembre 2016 à 9:23

Edouard Philippe, député maire du Havre est déterminé à faire aboutir le projet
Edouard Philippe, député maire du Havre est déterminé à faire aboutir le projet © Maxppp - Vincent Isore

Le Havre finira-t-elle par fabriquer des éoliennes offshore ? Dans les cartons depuis 2011, le projet porté par Areva revient sur le devant de la scène. Pour en parler, Edouard Philippe, député maire du Havre était ce mardi matin l'invité de France Bleu Normandie, en direct.

Les éoliennes "havraises" vont-elles finir par voir le jour ? Porté par Areva, le projet est dans les cartons depuis cinq ans. Seulement, selon une information du Figaro, le groupe français annoncera demain, en conseil d'administration, qu'il jette l'éponge et qu'il cède ses activités sur les énergies renouvelables à ses partenaires Siemens/Gamesa (plutôt qu'à General Eltric/Alstom), en raison d'une mauvaise santé financière.

Edouard Philippe : "La question n'est pas de savoir qui de General Electric ou de Siemens est le plus beau. C'est de savoir si les engagements pris par Areva seront tenus."

Si l'information se confirme, plusieurs interrogations et craintes risquent de faire surface : le repreneur honorera-t-il les contrats signés par Areva, entre 2012 et 2014 ? Les 700 emplois promis à la ville du Havre vont-ils se concrétiser ? La commission européenne validera-t-elle la reprise ?

 Edouard Philippe : "Je crois avoir compris que Siemens s'était clairement engagé à développer une activité industrielle au Havre et à reprendre les engagements d'Areva."

Pour parler de ce dossier, Edouard Philippe, député maire du Havre, était ce matin l'invité de la rédaction sur France Bleu Normandie :

Edouard Philippe, avec Yves René Tapon

Edouard Philippe : "L'es élus sont extrêmement motivés pour qu'il y ait ce développement d'une filière industrielle, qui ne sera pas française, c'est vrai, mais qui sera au Havre"

Un rendez-vous avec Ségolène Royal, Ministre de l'environnement, de l'énergie et de la mer, a été demandé par le Maire du Havre.

Edouard Philippe : J'ai demandé un rendez-vous à Ségolène Royal. Mais quand on luis demande un rendez-vous... on le demande longtemps. Emmanuel Macron, lui, m'avait répondu dans les deux jours."

Les syndicats et notamment la CGT se disent inquiets, par rapport aux 700 emplois promis à la ville. Jacques Richer est le co-secrétaire de la CGT au Havre. Il est au micro de Bertrand Queneutte :

Jacques Richer au micro de Bertrand Queneutte

Partager sur :