Économie – Social

Areva en grève ce jeudi sur le site de la Hague

Par Katia Lautrou, France Bleu Cotentin jeudi 19 mars 2015 à 10:16

L'usine Areva de la Hague, premier centre de recyclage industriel de combustibles nucléaires
L'usine Areva de la Hague, premier centre de recyclage industriel de combustibles nucléaires © Alexandre Marchi - MaxPPP

Un appel à la grève a été lancé par les syndicats d'Areva La Hague. Depuis ce jeudi matin 5h, ils bloquent différents axes sur la route Cherbourg-Beaumont au nom du maintien de l'emploi.

Mobilisation pour l'emploi

Des syndicalistes, des salariés, des sous-traitants d'Areva se mobilisent encore aujourd'hui pour défendre l'emploi sur le site de la Hague. 500 postes doivent être supprimés en 5 ans. Du coup des barrages filtrants sont en place ce jeudi depuis 5 heures du matin. Les syndicats distribuent aussi des tracts pour "informer les salariés, les sous-traitants et la population " affirme sur place Christophe Pestelle, le secrétaire départemental de l'UNSA et salarié au sein de l'usine Areva. Les barrages vont durer une bonne partie de la journée puisque le péavis de grève est de 24H. Il y a plusieurs endroits de bloqués : le rond-point de Beaumont-Hague, les Chèvres et les 4 vents. 

Inquiétudes des syndicats

Il y a quelques jours, une délégation de syndicats d'Areva La Hague a été reçue avec des élus locaux par le ministre Emmanuel Macron. Le gouvernement a indiqué qu'il serait vigilant sur l'emploi mais pour les syndicats ce n'est pas suffisant aujourd'hui. "On arrive pas à savoir où la direction nationale et locale veut nous emmener. On se pose des questions sur les compétences, sur la sûreté, les sous-traitants et le but du jeu c'est de mobiliser un maximum pour que la direction puisse nous apporter de vraies réponses " précise Christophe Pestelle, le secrétaire départemental de l'UNSA et salarié au sein de l'usine Areva. Les syndicats ont peur qu'il y ait d'autres emplois de supprimés en plus des 500 annoncés sur 5 ans.

A LIRE AUSSI :

Plan d'économie chez Areva : les salariés de la Manche dans l'attente de précisions Inquiétude chez les salariés d'Areva Areva prévoit de supprimer 500 emplois en cinq ans à la Hague 

Partager sur :