Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Argenton : la pâtisserie industrielle Michel Kremer s'agrandit pour produire plus de fondants au chocolat

dimanche 3 février 2019 à 18:09 Par Aurore Richard, France Bleu Berry

Un nouvel atelier de production a été créé sur le site de la pâtisserie industrielle Michel Kremer, à Argenton-sur-Creuse. Il permet d'augmenter la production de fondants au chocolat et de madeleines de 20%.

Le site Michel Kremer, à Argenton, fait désormais plus de 5 500m².
Le site Michel Kremer, à Argenton, fait désormais plus de 5 500m². © Radio France - Aurore Richard

Argenton-sur-Creuse, France

Dans le Berry, les chouquettes Michel Kremer sont bien connues et les Berrichons vont pouvoir en manger encore plus. La pâtisserie industrielle, rachetée par Mademoiselle Desserts en septembre dernier, s'est agrandie. Elle a créé une nouvelle unité de production sur son site à Argenton-sur-Creuse. Cet atelier permet de fabriquer encore plus de desserts, 20% en plus.

Dans ce quatrième atelier, une poignée de salariés s'occupent de démouler des fondants au chocolat et ensuite, de les emballer. "Le système de convoyeur pour les cartons est beaucoup plus automatisé, comme le tunnel. _Tout est sur une ligne en fait_. C'est une ligne un peu plus rapide que sur les autres ateliers", estime Florian, un salarié. 

La pâtisserie industrielle fabrique des fondants mais aussi des chouquettes et autres mignardises.  - Radio France
La pâtisserie industrielle fabrique des fondants mais aussi des chouquettes et autres mignardises. © Radio France - Aurore Richard

Le directeur général Guillaume Kremer a aussi fait installer d'énormes frigos. "_On a investi dans une grosse capacité de surgélation_, c'est ce qui nous manquait dans les autres ateliers. On a ajouté l'équivalent d'une tonne par heure en capacité de surgélation", explique-t-il.  Des travaux qui ont coûté 2,3 millions euros à l'entreprise, aidée du département et de la région Centre-Val de Loire. 

La fabrication se veut aussi artisanale au moment du pétrissage et de la cuisson.  - Radio France
La fabrication se veut aussi artisanale au moment du pétrissage et de la cuisson. © Radio France - Aurore Richard

Un investissement nécessaire pour décrocher de nouveaux marchés. Les produits Michel Kremer sont désormais dans l'ensemble des TGV et bientôt dans les Intercités qui passent à Châteauroux.  

C'est la preuve que l'entreprise se porte bien.  Il y a 25 ans, elle a commencé avec six salariés et elle en a maintenant 224.  Ce sont des habitants de la Vallée de la Creuse, ce qui réjouit le président de cette communauté de communes, Vincent Millan : 

Il y a de la main-d'oeuvre à la campagne, de la main d'oeuvre qualifiée et elle ne demande qu'à rester là"

Miser sur le rural, c'est le parti pris du groupe Mademoiselle Desserts.  En France, ses huit usines sont implantées à la campagne.