Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Argenton-sur-Creuse : près de 300 personnes arrêtent un train pour réclamer plus de dessertes

samedi 22 décembre 2018 à 15:38 Par Aurore Richard, France Bleu Berry et France Bleu

Un train a une nouvelle fois été bloqué en gare d'Argenton-sur-Creuse par près de 300 personnes, ce samedi 22 décembre. Le comité de défense de la gare demande depuis neuf mois, plus de dessertes sur la ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse.

Ce train en provenance de Paris est resté bloqué 15 minutes en gare d'Argenton-sur-Creuse.
Ce train en provenance de Paris est resté bloqué 15 minutes en gare d'Argenton-sur-Creuse. © Radio France - Aurore Richard

Argenton-sur-Creuse, France

Près de 300 personnes ont de nouveau arrêté un train en gare d'Argenton-sur-Creuse, ce samedi 22 décembre, un peu après 13 heures. Le comité de défense de la gare, des habitants d'Argenton et des communes voisines réclament que cette gare soit mieux desservie sur la ligne POLT (Paris-Orléans-Limoges-Toulouse). Ils avaient déjà bloqué un train en septembre dernier

Ils ont donc renouvelé leur action ce samedi, en arrêtant en train en provenance de Paris, pendant un quart d'heure. Certains manifestants se sont assis sur les voies en attendant que le train ne reparte. Tous ensemble, ils ont scandé : "Rendez-nous nos trains!". 

Ils ont voulu expliquer la situation aux passagers via les micros du train, leur expliquer qu'ils bloquaient pour demander plus de dessertes, mais l'équipe SNCF du train a refusé. La présidente du comité de défense s'en est donc chargée via un mégaphone. 

De nouveaux trains seront arrêtés s'il n'y a pas de desserte supplémentaire

Ces manifestants estiment ne pas avoir d'avoir d'autre choix que d'arrêter des trains, puisqu'ils n'ont toujours rien obtenu de concluant. Début décembre, le comité avait pourtant rencontré le délégué interministériel en charge de la "structuration" de la ligne POLT. Il semblait prêt à faire un effort sur le train qui quitte Paris à 19h30 pour qu'il s'arrête à Argenton mais le comité reste actuellement sans aucune nouvelle

"S'il faut bloquer un train toutes les semaines, on le fera", estime Guillaume Chaussemy, du comité de défense. Tous demandent aussi un arrêt supplémentaire le matin au départ de la gare d'Austerlitz et un autre le soir dans l'autre sens, en direction de la capitale.