Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Argonay : appel au volontariat chez Dassault pour reprendre la production

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Le groupe Dassault demande des volontaires parmi les salariés français de ses neuf sites pour reprendre la production le 6 avril et honorer ses commandes. La CGT présente à Argonay (Haute-Savoie) s'y oppose.

Dassault doit livrer deux nouveaux avions de chasse Rafale le mois prochain à l'Inde, en plein arrêt de ses 9 sites.
Dassault doit livrer deux nouveaux avions de chasse Rafale le mois prochain à l'Inde, en plein arrêt de ses 9 sites. © Maxppp - Guillaume Bonnaud

Le groupe Dassault demande à ses salariés français des volontaires pour reprendre la production dans dix jours, le 6 avril, sur ses neuf sites, après la désinfection des locaux. A l’usine d'Argonay, près d’Annecy, la direction demande 80 volontaires, sur 450 employés. 

Le groupe Dassault explique qu'il a des commandes militaires à honorer

Le groupe d'armement explique avoir la pression du ministère de la Défense sur des commandes à honorer. Le mois prochain Dassault doit notamment livrer deux nouveaux avions de chasse Rafale à l’Inde (sur 36 avions commandés en 2016, les premières livraisons ayant débuté à l’automne dernier). 

La CGT craint du "volontariat imposé"

Sur six syndicats représentants les salariés au sein du groupe, la CGT est le seul à s'opposer à cet appel au volontariat. Pour protéger la santé des salariés, explique l'un de ses représentants, et parce qu'il doute de la notion de volontariat. "J’ai peur que, si la direction ne trouve pas ses volontaires, ça devienne du volontariat imposé, dit Aurélien Danioux, délégué central CGT et employé à Argonay. Beaucoup de salariés ont la crainte en ne se portant pas volontaire des répercutions que ça pourrait avoir sur leur carrière ». 

L'élu syndical souligne que tous ceux avec qui il a échangé sont inquiets pour leur santé, qu’ils ont peur d’y retourner. A l’exception d’une employée qui lui a expliqué qu’après dix jours de confinement à deux dans un petit appartement, elle préférait retourner travailler. « Je lui ai dit : est-ce que tu es sûre qu’au travail il n’y aura pas un porteur sain du Covid-19 qui va contaminer tous ses collègues ? ». Tout en soulignant qu'il comprenait tout à fait sa situation. Le délégué CGT rappelle qu’en réunion du CSE central le PDG de Dassault a assuré 100% de leur salaire aux employés qui ferait valoir leur droit de retrait.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu