Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Économie – Social

Arjowiggins : le potentiel repreneur visite les sites sarthois

mardi 12 mars 2019 à 17:17 Par Boris Hallier, France Bleu Maine

Le patron du groupe suédois Lessebo s'est rendu en Sarthe ce mardi pour rencontrer les salariés d'Arjowiggins à Bessé-sur-Braye et Saint-Mars-la-Brière. Terje Haglund est le seul à formuler une offre de reprise pour les deux sites sarthois et celui de Château-Thierry dans l'Aisne.

Terje Haglund, potentiel repreneur des trois sites d'Arjowiggins dont ceux de Bessé-sur-Braye et Saint-Mars-la-Brière dans la Sarthe. 12 mars 2019.
Terje Haglund, potentiel repreneur des trois sites d'Arjowiggins dont ceux de Bessé-sur-Braye et Saint-Mars-la-Brière dans la Sarthe. 12 mars 2019. © Radio France - Boris Hallier

Bessé-sur-Braye, France

Petit pull sur les épaules, en jean, l'air réservé, l'industriel à la tête d'un groupe spécialisé dans la papeterie déambule dans l'usine de Bessé : "Très heureux d'être ici", assure-t-il aux journalistes venus le rencontrer.

Terje Haglund, potentiel repreneur des trois sites d'Arjowiggins dont ceux de Bessé-sur-Braye et Saint-Mars-la-Brière dans la Sarthe. 12 mars 2019. - Radio France
Terje Haglund, potentiel repreneur des trois sites d'Arjowiggins dont ceux de Bessé-sur-Braye et Saint-Mars-la-Brière dans la Sarthe. 12 mars 2019. © Radio France - Boris Hallier

Le Norvégien et son interprète viennent de s'adresser aux salariés : "Ils sont très coopératifs, très compétents, on a les employés, les machines, les bons produits, tout pour réussir", assure-t-il. Le tribunal de commerce de Nanterre lui avait accordé deux semaines pour préciser son offre de reprise. 

Un projet consolidé

Terje Haglund est venu rencontrer les salariés pour les informer sur son projet. Il confirme son intention de reprendre un peu plus de 400 salariés sur les 650 que compte le site de Bessé. Il assure également que l'aide financière réclamée à l'Etat français sera moins importante que prévue. 

Pour le délégué CGT Laurent Trudel, "le business plan est beaucoup plus construit." "Sa participation est un peu plus conséquente, on est rassuré sur ce point là", précise-t-il.  

Laurent Trudel, délégué CGT sur le site Arjowiggins de Bessé-sur-Braye (Sarthe). 12 mars 2019. - Radio France
Laurent Trudel, délégué CGT sur le site Arjowiggins de Bessé-sur-Braye (Sarthe). 12 mars 2019. © Radio France - Boris Hallier

Le groupe suédois a jusqu'à vendredi pour pour finaliser son offre et la déposer. Le tribunal de commerce de Nanterre doit examiner une nouvelle fois les différents projets de reprise le mercredi 20 mars.