Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Économie – Social DOSSIER : Armada 2019 à Rouen

Armada de Rouen : une centaine de produits dérivés déjà commercialisés

jeudi 14 mars 2019 à 19:55 Par Laura Lavenne, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Des parapluies, des boules à neige ou encore des tasses à l'effigie de l'Armada. Une centaine de produits dérivés différents sont déjà en vente dans une vingtaine de lieux en Normandie. Ils sont commercialisés par la société LM Communication basée à Saint Etienne-du-Rouvray.

La société normande LM Communication commercialise les produits officiels de l'Armada depuis deux éditions
La société normande LM Communication commercialise les produits officiels de l'Armada depuis deux éditions © Radio France - Laura Lavenne

Rouen, France

L'Armada commence dans moins de trois mois, du 6 au 16 juin 2019 à Rouen, mais l’événement consacré aux plus beaux voiliers du monde s'affiche déjà un peu partout chez les commerçants normands. Des boules à neige, des parapluies, des sacs ou encore des vêtements, 140 produits dérivés sont déjà commercialisés dans une vingtaine de points de vente. Sur le site internet de la boutique officielle, à l'Office de Tourisme de Rouen mais aussi dans des restaurants, des hôtels et même dans des boucheries.

"Je peux pas j'ai Armada" 

Il y a deux semaines, une boutique uniquement dédiée à l'Armada a d'ailleurs ouvert ses portes, place du 19 avril 1944, dans le centre-ville de Rouen. La gérante, Ivana Foucart, a laissé tomber la vente de sacs pour faire du 100% Armada. Elle a prévu un stock de plus de 500 produits. Optimiste face à l'engouement de ses clients, elle mise sur l'événement pour faire tourner sa boutique. "Les gens s'arrêtent, ils viennent me voir, ils sont curieux même s'ils ne repartent pas forcement avec des achats, ils apprécient le concept." 

Il faut dire que l'Armada a son lot de passionnés. Dans la boutique, Pascal qui travaille dans le transport fluvial prévoit d'acheter cinq t-shirt pour chacun de ses cinq enfants, des marinières ou encore des polos. "Tout le monde apprécie l'Armada, alors des cadeaux de l'événement, ça fait forcément plaisir", explique Pascal. Son coup de cœur à lui, c'est le t-shirt sur lequel est inscrit "Je peux pas, j'ai Armada". Pascal déboursera plus d'une cinquantaine d'euros mais avec réalisme. "Evidemment c'est un énorme business mais on achète parce qu'on soutient l'événement et puis ça permet de faire tourner les petits commerçants avant même le début de l'Armada, c'est une bonne chose".  

La boutique officielle de l'Armada, dans les locaux de la société LM Communication, à Saint-Etienne-du-Rouvray - Radio France
La boutique officielle de l'Armada, dans les locaux de la société LM Communication, à Saint-Etienne-du-Rouvray © Radio France - Laura Lavenne

Devant le stand Armada de l'Office de Tourisme de Rouen, Chantal et Philippe sont plus mitigés. _"Si on achète des souvenir, ce sera sur place, pendant l'événement, pas avant. Ça doit faire partie des festivités."Le couple, qui s'est rendu à toutes les éditions depuis 1989, regrette la dimension commerciale que prend l'événement. "Depuis les trois dernières éditions, tout est payant, il est difficile d'accéder aux bateaux si on n'est pas invité, et puis on doit s'y prendre très à l'avance pour réserver des services, des croisières en vedettes".  _

"L'Armada, c'est un tremplin pour nous" 

Tous les revendeurs s'approvisionnent à Saint-Etienne-du-Rouvray, auprès du fournisseur exclusif de l'Armada, la société LM Communication. C'est elle qui commercialise, qui pense et qui fabrique - dans ses ateliers - les produits dérivés de l'événement. Cette conception centralisée lui permet de contrôler les stocks pour produire ni trop, ni pas assez. "Au fur et à mesure des commandes et des ventes, on reproduit les goodies qui viennent à manquer", précise le directeur, Patrick Marais. "On produit à flux tendu pour éviter de mettre l'entreprise en péril". 

Patrick Marais, directeur de la société LM Communication, fournisseur officiel de l'Armada 2019 - Radio France
Patrick Marais, directeur de la société LM Communication, fournisseur officiel de l'Armada 2019 © Radio France - Laura Lavenne

Cela fait deux éditions que la société normande remporte la licence de l'Armada. Patrick Marais y voit un "tremplin" pour l'entreprise. En effet, depuis 2013, l'entreprise a quasiment doublé ses effectifs. Elle est passée de 15 à 27 salariés. Elle recrutera également une trentaine de personnes pour tenir ses boutiques pendant les festivités.