Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Arrêt d'un des deux fours de la verrerie AGC de Boussois : 86 emplois menacés

-
Par , France Bleu Nord

Trois ans seulement après son redémarrage, le four B1 va de nouveau s'arrêter. 86 emplois sont concernés soit un tiers des effectifs, la direction promet des mesures d'âge, des départs volontaires et des reclassements. Les syndicats s'inquiètent pour la viabilité du site.

Les représentants de FO et de la CGT devant le four B2 le seul qui va continuer à tourner
Les représentants de FO et de la CGT devant le four B2 le seul qui va continuer à tourner © Radio France - Rafaela Biry-Vicente

En 2013, l'arrêt du four avait déjà conduit à un PSE avec une cinquantaine de postes supprimés. Le groupe Japonais avait finalement décidé de le rallumer en 2017, mais depuis avril est il est de nouveau à l'arrêt, et il n'est plus question de le rallumer car le coût de production sur cet équipement pourtant récent n'est plus rentable vu la conjoncture explique le directeur par intérim Jean-Michel Dupuis

Nous rencontrons d'énormes difficultés sur le marché, un marché qui est en baisse, des prix qui sont extrêmement bas. La concurrence elle est essentiellement des pays de l'Est, mais aussi de la Turquie

Comme en 2013, la direction assure qu'elle va favoriser les mesures d'âges, les départs volontaires, le reclassement sur les autres sites du groupe, voir dans d'autres entreprises du secteur, ce qui avait permis il y a sept ans de passer de 130 licenciements à finalement une cinquantaine.

Mais pour ceux qui resteront sur le carreau, avec une moyenne d'âge de 52 ans, Freddy Marmignon, délégué FO n'est pas très optimiste :

Dans la Sambre-Avesnois, il y a déjà énormément de problèmes au niveau de l'emploi, chez Vallourec, Dembiermont, ce sera très difficile de retrouver du travail

Le reportage de Rafaela Biry-Vicente

Et même si la direction assure que le site plus que centenaire peut tourner avec un seul four, Carl Deneyer, délégué CGT a des doutes :

On a toujours dit que c'était pas viable, et je suis pas très confiant, car le four B2 est très vieux, on a beaucoup de panne, dans 6 mois, 1 an ou 2 ans, il peut passer à travers. On n'est pas sûr de tenir jusqu'à la réparation qui est prévue dans 5 ans. Ma grand-mère, mon grand-père, mon père ont travaillé là, ça serait quand même malheureux que la boite elle ferme, ça fait quand même plus de 120 ans qu'elle existe

AGC qui supprime aussi une cinquantaine de postes sur son site d'Aniche dans le Douaisis, spécialisé dans le verre pour l'automobile.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess