Économie – Social

Arrêt historique de la centrale thermique EDF du Havre pour travaux

Par Noémie Bonnin, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) lundi 17 mars 2014 à 7:12

La centrale thermique EDF du Havre vue du ciel.
La centrale thermique EDF du Havre vue du ciel. © EDF - Vincent Rustuel

La centrale thermique EDF a été arrêtée jeudi dernier. A partir de ce lundi, des gros travaux commencent. Objectif : prolonger la durer de fonctionnement jusqu'en 2035 et améliorer ses capacités.

Un chantier historique

C'est le début de lourds travaux, à la centrale thermique EDF du Havre. Le site a été arrêté depuis jeudi dernier pour pouvoir lancer le chantier. Les travaux commencent ce lundi et doivent durer huit mois. L'ampleur de l'opération est historique. Le but, bien-sûr, c'est d'améliorer la performance technique de l'unité 4 de la centrale (la seule encore en fonctionnement sur les quatre existantes au départ, en 1968). Mais cette rénovation doit aussi permettre de prolonger la durée de fonctionnement de plusieurs années, jusqu'en 2035, annonce EDF.

"Ça rassure en partie, mais nous restons très vigilants" — Alain Poret, CGT

Pour les syndicats, ces investissements (160 millions d'euros) sont plutôt une bonne nouvelle : "Ça rassure en partie, oui, effectivement, puisque nous revendiquions un avenir pour le site " explique le secrétaire adjoint de la CGT, Alain Poret. "Mais notre revendication principale, ce sont des emplois nécessaires pour faire fonctionner ce site correctement. Nous avons eu des engagements de la direction nationale, maintenant il reste à les concrétiser au niveau local. Nous allons rester très vigilants ."

Parmi les différents travaux, c'est notamment la rénovation de la turbine, du rotor de l'alternateur et de la chaudière, la construction d'une nouvelle salle de commande en mode numérique, le remplacement complet de la distribution électrique. 1500 salariés d'entreprises prestataires sont mobilisés.

Des salariés de toute l'Europe

C'est d'ailleurs une autre source d'inquiétude pour les syndicats. Ces sous-traitants vont venir de toute l'Europe : Lituanie, Pologne, Roumanie, Portugal, Espagne, Allemagne... "On a déjà connu des soucis dans des situations similaires " raconte Guillaume Argentin, secrétaire du CHSCT (Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) de la centrale.

"Nous allons être très vigilants sur les conditions de travail des nombreux sous-traitants"

"Des gens qui ne respectent pas le salaire minimum, qui ne sont pas logés dans des conditions acceptables, des employés obligés de se changer dans leur voiture faute de vestiaires, des impossibilités de se doucher, etc. Du coup on va surveiller que le code du travail soit bien respecté ." Les syndicats ont prévu de distribuer des plaquettes d'information en plusieurs langues sur les lois concernant les conditions de travail.

"On a augmenté les capacités d'accueil en termes de vestiaires"

La direction, de son coté, assure que tout a été prévu. "Nous avons augmenté les capacités d'accueil en termes de vestiaires " explique la directrice du site, Olivia Levasseur. "On a construit des bungalows supplémentaires sur l'unité de production. On sera très attentif à ce que chaque personne puisse travailler dans de bonnes conditions ."

Des travaux de rénovation historiques à la centrale EDF du Havre