Économie – Social

Artisanal et 100 % landais, le Séquère Cola débarque dans les Landes

Par Sophie Constanzer, France Bleu Gascogne lundi 2 mars 2015 à 6:00

Les 1500 premières bouteilles du Cola landais ont été embouteillées.
Les 1500 premières bouteilles du Cola landais ont été embouteillées. © Radio France - Sophie Constanzer

Deux brasseurs de bières qui habitent Dax lancent un Cola artisanal fabriqué à 100 % dans les Landes. Une recette unique inventée par Gilles et Stéphane grâce à des arômes naturels. Dont... un arôme de pin.

On connaissait le Breizh cola, l'Elsass cola ou encore plus près de chez nous le Dordogne cola, et voici venu le cola made in Landes : le "Séquère cola". Les 1.500 premières bouteilles sont sorties la semaine dernière des cuves de Gilles et Stéphane, deux brasseurs de bière installés à Dax

Les deux brasseurs fabriquent leur Cola de façon entièrement artisanale.  - Radio France
Les deux brasseurs fabriquent leur Cola de façon entièrement artisanale. © Radio France - Sophie Constanzer
Un cola entièrement artisanal et 100 % landais

Depuis trois ans, les deux frères fabriquent quatre sortes de bières artisanales dans leur brasserie : un garage aménagé à Dax, avec quatre cuves en inox. Et devant le succès de certains colas régionaux, ils ont décidé de se lancer dans la création d'une recette.

Un e recette 100 % landaise, réalisée grâce à des arômes naturels de citron et... de pin. Et contrairement à d'autres, tout est fait sur place : du mélange, à l'embouteillage, en passant par la mise en cartons. Même l'étiquette et la capsule de ce "Séquère cola" ont été conçus par Stéphane, l'un des deux frères. 

Gilles s'occupe de l'embouteillage des 1500 premières bouteilles.  - Radio France
Gilles s'occupe de l'embouteillage des 1500 premières bouteilles. © Radio France - Sophie Constanzer
Pour l'instant, les 1500 bouteilles sont vendues sur le marché de Dax et dans le bar que possèdent les deux brasseurs dans le centre-ville . Mais ils espèrent bien séduire d'autres bars dans les Landes, et pourquoi pas un jour, voir encore plus grand. Gilles et Stéphane aimeraient bien agrandir leur brasserie, reste à trouver des investisseurs. 

Partager sur :