Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les petites entreprises du bâtiment de l'Yonne dénoncent la nouvelle concurrence des auto-entrepreneurs

mardi 5 septembre 2017 à 18:55 Par Denys Baudin et Damien Robine, France Bleu Auxerre

Édouard Philippe a présenté mardi le plan du gouvernement en faveur des travailleurs indépendants. Le Régime social des indépendants (RSI) va disparaître progressivement en deux ans à partir de 2018 et a confirmé le doublement des plafonds de revenus pour bénéficier du statut d'auto-entrepreneur.

© Maxppp - photo d'illustration

Auxerre, France

Le plafond passera donc de 33.100 euros pour les prestations de services à plus de 66 000 euros.Pour Jean Pierre Richard président de la confédération des petites entreprises du bâtiment dans l'Yonne. Cette mesure en faveur des entrepreneurs ne va faire qu'accentuer la concurrence déloyale qu'il dénonçait déjà: "Je connais nombre de petits artisans pour qui 66 000 euros, c'est leur chiffre d'affaire avec un salarié. Les micro entreprises ne créeront pas d'emploi. On va se retrouver avec des gens qui vont créer une entreprise sans connaître les bases du métier et qui vont venir massacrer le marché".

À lire aussi : Le gouvernement confirme la disparition du RSI pour les travailleurs indépendants

"Ils vont massacrer le marché" — Jean-Pierre Richard pour les petites entreprises du bâtiment de l'Yonne

"les micro entreprises ne crééeront pas d'emploi"

En revanche pour Rick c'est une très bonne nouvelle. Il a créé son auto entreprise multi-service en 2014 à Auxerre. Auparavant il devait faire attention de ne pas dépasser le plafond des 33 000 euros.Désormais il va pouvoir accepter tout les petits travaux qu'on lui propose : "J'ai déclaré 27 000 euros en 2016. En 2017, il fallait que je fasse attention de ne pas dépasser le plafond, prendre moins de chantier ou me faire payer en chèques emploi service qui ne rentrent pas dans le chiffre d'affaire. Avec 66 000 euros de plafond, je peux prendre tout ce qu'on me propose. Je vais pouvoir gagner plus."

"Je vais pouvoir prendre tout ce qu'on me propose. Je vais pouvoir gagner plus." — Rick auto-entrepreneur

"J'ai déclaré 27 000 euros en 2016"

Depuis trois ans cet ancien agriculteur répond à toutes sortes de demande pour effectuer des petits travaux, monter des meubles tondre la pelouse, changer un robinet... Avec cette mesure favorable aux auto-entrepreneurs certain patrons de très petites entreprises pourraient , pourquoi pas, être tentés de changer de statut. Un rappel, le régime d'auto entreprise, créé en 2009, permet à des salariés, demandeurs d'emploi, retraités ou étudiants de lancer une activité avec des démarches simplifiées et un régime fiscal avantageux.

"artisans du bâtiment et auto-entrepreneurs restent divisés"

  - Visactu
© Visactu
  - Visactu
© Visactu
  - Visactu
© Visactu