Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Ascoval : une visite ministérielle dans les prochains jours à l'aciérie de Saint-Saulve

vendredi 26 octobre 2018 à 19:27 Par Winny Claret, France Bleu Nord et France Bleu

La secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Economie Agnès Pannier-Runacher a annoncé, ce vendredi 26 octobre, qu'elle se rendrait sur le site de l'aciérie de Saint-Saulve aux côtés de Bruno Le Maire dès que les résultats de l'expertise indépendante commandée par le gouvernement seraient rendus.

L'aciérie de Saint-Saulve en redressement judiciaire et ses 281 salariés ont un sursis de deux semaines avant que le tribunal de commerce tranche sur leur situation.
L'aciérie de Saint-Saulve en redressement judiciaire et ses 281 salariés ont un sursis de deux semaines avant que le tribunal de commerce tranche sur leur situation. © Radio France - Cécile Bidault

Saint-Saulve, France

La secrétaire d'Etat Agnès Pannier-Runacher devrait se rendre à l'usine Ascoval de Saint-Saulve, près de Valenciennes, dans les prochains jours. Une visite ministérielle aux côtés de Bruno Le Maire pour annoncer les résultats de l'expertise commandée à un cabinet indépendant sur la situation de l'aciérie. Ce mercredi 24 octobre 2018, le tribunal de commerce de Strasbourg a donné un sursis de deux semaines à l'usine en redressement judiciaire et à ses 281 salariés. La direction d'Ascoval a jusqu'au mercredi 7 novembre pour trouver une solution.

La secrétaire d'Etat, Agnès Pannier-Runacher, recevait les représentants d'Ascoval et ceux d'Altifort, ce vendredi, à Bercy pour étudier le dossier de l'aciérie de Saint-Saulve - Maxppp
La secrétaire d'Etat, Agnès Pannier-Runacher, recevait les représentants d'Ascoval et ceux d'Altifort, ce vendredi, à Bercy pour étudier le dossier de l'aciérie de Saint-Saulve © Maxppp - Vincent Isore

Ce vendredi 26 octobre, les dirigeants d'Ascoval et ceux d'Altifort étaient au ministère de l'Economie pour étudier l'offre de reprise du site. Altifort, le repreneur potentiel, doit convaincre le gouvernement que son projet est viable. 

L'usine Vallourec d'Aulnoye-Aymeries bloquée

Les syndicats n'étaient pas présents lors de la réunion à Bercy. Une trentaine de salariés d'Ascoval Saint-Saulve ont bloqué l'usine Vallourec d'Aulnoye-Aymeries, ce vendredi. Vallourec, actionnaire et unique client de l'aciérie, qui refuse de s'engager dans son projet de reprise.