Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

VIDÉO - Ce qu'il faut retenir du discours d'Emmanuel Macron aux assises de la mer à Montpellier

En ouverture des assises de la mer à Montpellier ce 3 décembre, Emmanuel Macron a plaidé pour un système qui pourrait concilier prospérité et protection des océans. "Le XXIe siècle sera maritime" a annoncé le président. Voici ce qu'il faut retenir de son discours, en sept points.

Le Président Macron devant 1.500 professionnels de l'économie maritime française ce mardi 3 décembre au Corum à Montpellier.
Le Président Macron devant 1.500 professionnels de l'économie maritime française ce mardi 3 décembre au Corum à Montpellier. © Radio France - Marie Ciavatti

Montpellier, France

Biodiversité, sécurité maritime, soutien à la pêche et à la recherche scientifique... C'est avec un discours de près d'une heure qu'Emmanuel Macron a ouvert les assises de l'économie de la mer ce mardi 3 décembre devant 1.500 professionnels réunis au Corum à Montpellier. Seule véritable annonce : la commande passée la semaine dernière de six navires patrouilleurs pour renforcer la flotte et la sécurité des espaces maritimes en outre mer. 

Emmanuel Macron a défendu la place de la France, deuxième puissance maritime mondiale, et a plaidé pour cette "voie bleue du progrès" qui permettrait de concilier économie et préservation des océans. Sans oublier son plaidoyer pour "l'esprit d'équipage" allusion au contexte social agité. Retrouvez les temps forts du discours du chef de l'État. 

1 - L'océan, sanctuaire de la biodiversité

"L'océan est un bien commun de l'humanité et je veillerai à ce que la France soit à l'avant-garde pour la protection des océans. Il faut reconnaître la part maritime de notre destin. La France tout au long de son histoire a alternativement embrassé sa réalité maritime ou lui a tourné le dos. A chaque fois qu'elle lui a tourné le dos elle s'est trompée." 

"L'océan est un lieu où il nous faut concilier la préservation de la biodiversité et la nécessité de nourrir la planète. C'est le poumon de l'humanité et il menace de s'étouffer."

"Protéger l'océan est un impératif au moins aussi grand que celui de la préservation de l’Amazonie, notre autre poumon". E. Macron

"La situation est grave : l'acidification, le réchauffement des eaux, les déchets, les nuages s'amoncellent qui sont autant de signes de l'urgence d'agir. Protéger l'océan est un impératif au moins aussi grand que la protection de l'Amazonie, le poumon vert. Ces combats sont jumeaux en matière de lutte contre le réchauffement climatique et de protection de la biodioversité. Pour protéger il faut connaître : j'ai demandé de lancer un programme prioritaire de recherches Océan et Climat, piloté par le CNRS et Ifremer."

2 - La puissance maritime française   

_"_La France est la deuxième puissance maritime mondiale, la deuxième zone économique exclusive du monde : 11 millions de kilomètres carrés. Elle est aux avant poste des défis maritimes de notre planète." La France a pour vocation d'être "une puissance maritime d'équilibre" explique Emmanuel Macron dans la vidéo ci-dessous, extraite du discours :

"Sur la biodiversité, nous montrons l'exemple puisque 24% des espaces maritimes français sont protégés contre 1% il y a 10 ans. Je me suis fixé l'objectif d'atteindre 30% d'ici 2022."

3 - "Une voie pour concilier écologie et économie"

"Notre pêche a fait un effort inédit ces dernières années. La réconciliation des usages de la mer est possible. Il existe une voie pour concilier économie et écologie, une voie unissant préservation de l'océan et prospérité. " 

"Une voie unissant préservation des océans et prospérité"

"L'Europe continuera d'être aux côtés des pêcheurs pour moderniser la flotte, pour améliorer les conditions de vie et pour participer à l'indispensable réduction des émissions de CO2. Les quotas seront défendus, les retraites seront examinées dans le respect des particularité de cette profession, des risques qui sont pris." Le chef de l'État a répété que la France était en pointe pour la protection de la biodiversité et montrait l'exemple, comme l'indique ce tweet de la présidence :

4 - L'éolien en mer 

"Qu'un pays comme le nôtre qui compte près de 20.0000 km de côtes et compte l'un des potentiels les plus importants au monde en la matière, ne soit pas en pointe sur ce domaine est incompréhensible. Il est urgent de mettre fin à des années de procédures administratives. La construction du parc éolien en mer a été lancé à Saint-Nazaire. Le mouvement va se poursuivre . D'ici 2024, l'État attribuera chaque année un gigawatt de puissance supplémentaire soit l'équivalent d'un parc éolien supplémentaire chaque année."

Eolien en mer: "mettre fin à des années de procédures administratives"

5 - La sécurité maritime

"J'ai décidé de moderniser et de renouveler les capacités navales de nos armées. Comment se faire respecter si nous ne sommes pas présents sur nos propres mers? Je suis heureux de vous annoncer que la commande de six nouveaux patrouilleurs outre-mer a été passée par la ministre des armées la semaine dernière." C'est sans doute la seule véritable annonce de ce discours.

6- Hommage appuyé aux sauveteurs en mer

"La SNSM est le ciment d'une organisation exceptionnelle, celle du secours en mer. Par leur courage, leur générosité, leur abnégation ils sont un trait d'union entre tous les acteurs de la mer". Son financement est porté à 11 millions d'euros par an contre 3,5 millions en 2017, il aura triplé en deux ans . 

"Désormais les enfants des sauveteurs décédés dans l'accomplissement d'une opération de secours en mer pourront être adoptés par la Nation et devenir pupille. Mesure très symbolique et forte". Elle s'appliquera aux cinq enfants des sauveteurs morts en juin dernier. 

"La SNSM est le ciment d'une organisation exceptionnelle"

7 - "Le XXIe siècle sera maritime"

"J'aime ce caractère des marins qui n'ont pas peur du risque.  Le XXe siècle fut continental. Le XXIe siècle sera maritime. C'est par la mer que nous aurons à repenser notre alimentation, mais aussi les équilibres de notre planète. Le XXIe sera maritime et nous avons tous les atouts pour l'embrasser et y réussir."

"Cet esprit d'équipage qui seul permet de faire de grandes choses"

Cette métaphore filée de "l'esprit d'équipage", qui laisse "les désaccords derrière", a résonné comme une critique de la grande grève à venir ce jeudi 5 décembre contre la réforme des retraites.  

Les assises de l'économie de la mer se poursuivent ce mercredi au Corum. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu