Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Assises nationales des centres-villes à Metz : "Internet et boutiques sont désormais complémentaires"

mardi 5 juin 2018 à 8:09 Par Cécile Soulé, France Bleu Lorraine Nord

Metz accueille jeudi et vendredi les 13e assises nationales des centre-villes. L'enjeu est de trouver des solutions pour les rendre plus attractifs, surtout dans les villes moyennes, où le taux de magasins vides progresse.

La rue la plus commerçante de Metz, la rue Serpenoise
La rue la plus commerçante de Metz, la rue Serpenoise © Radio France - Cécile Soulé

Moselle, France

Metz accueille ce jeudi 7 juin et ce vendredi 8 juin, les 13e assises nationales des centre-villes. Des élus d'autres villes en France mais aussi des représentants de villes étrangères, en Grande-Bretagne et en Espagne, seront présents. 

Comment faire pour rendre nos centre-villes plus attractifs, surtout ceux des villes moyennes, qui souffrent particulièrement? Pour le président de la Chambre de commerce et d'industrie de Moselle, Fabrice Genter, invité de France Bleu Lorraine, "notre société change. Beaucoup de nos concitoyens veulent désormais aller faire leurs courses à pied, en vélo ou en transport en commun", ce qui dit-il, est un atout pour les centres-villes. 

Le taux de vacance commerciale dépasse les 20 % dans certaines villes en Moselle

Les situations sont très différentes entre grandes villes et villes moyennes. En Moselle, le taux de vacance commerciale (le % de magasins vides) est de 11% en moyenne mais dépasse les 20 % dans certaines communes comme Forbach. La sous-préfecture de Moselle-Est mais également Sarreguemines, Thionville, Sarrebourg et Saint-Avold font partie des 220 communes françaises retenues dans le plan gouvernemental pour être soutenues afin de sauvegarder leur centre-ville. 

"Tout cela est aussi le fruit d'implantations par les collectivités de zones commerciales à l'extérieur, il ne faut pas se leurrer", souligne Fabrice Genter, qui au sein de la CCI de Moselle, avec la Préfecture de Moselle, a lancé un observatoire de la vacance commerciale pour inciter notamment les élus à limiter la création de nouveaux magasins. 

La majorité des enseignes aujourd'hui ont compris qu'il faut les 2, être sur internet et en boutique

Concernant la concurrence d'internet, le président de la CCI reconnait qu'elle reste "très forte" mais "la majorité des enseignes aujourd'hui ont compris qu'il faut les 2, être sur internet et en boutique". 

Fabrice Genter, président de la CCI de Moselle, invité de France Bleu Lorraine

50.000 personnes travaillent dans le commerce en Moselle, le département compte 16.000 entreprises et la note positive, selon Fabrice Genter, c'est que "la Moselle attire l'extérieur (Luxembourg, Belgique, Allemagne, Nord de la Meurthe-et-Moselle) et les Mosellans consomment énormément sur place, ce qui n'est pas le cas dans les autres départements".