Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Assurance chômage : l'application de la réforme à nouveau reportée

-
Par , France Bleu

L'application de la réforme de l'assurance chômage va être à nouveau reportée de trois mois, soit jusqu'au 1er avril 2021, a annoncé ce lundi le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, à l'issue d'une conférence sociale à Matignon.

Les syndicats demandent eux l'abandon de la réforme de l'assurance chômage.
Les syndicats demandent eux l'abandon de la réforme de l'assurance chômage. © Maxppp - Vincent Isore

Le patron du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, annonce ce lundi que l'application de la réforme de l'assurance chômage va être à nouveau reportée, à l'issue d'une conférence sociale à Matignon, rapporte l'AFP. Elle sera reportée de trois mois, soit jusqu'au 1er avril 2021, indique Geoffroy Roux de Bézieux. 

Le Premier ministre Jean Castex recevait les partenaires sociaux pour une "conférence du dialogue social" afin de faire "un point d'étape" sur les premiers chantiers lancés au ministère du Travail.

A nouveau reportée à cause de la crise sanitaire

"La réforme de l'assurance chômage qui était suspendue jusqu'au 1er janvier sera suspendue trois mois de plus" au vu de la crise sanitaire du Covid-19, a indiqué le responsable patronal, le premier à s'exprimer à l'issue de la rencontre de près de trois heures. 

Le gouvernement "n'entend pas renoncer" à cette "réforme majeure" , a ajouté Jean Castex confirmant le report. Le Premier ministre a dit vouloir mener à terme "toutes les autres réformes qui ont pour objectif de transformer, de moderniser notre pays, de le rendre plus fort et plus juste", tout en soulignant que "plus que jamais le dialogue, la concertation sont indispensables".

Les syndicats demandaient une nouvelle fois l'abandon de la réforme de l'assurance chômage, que l'exécutif avait accepté en juillet de suspendre jusqu'au 1er janvier 2021. Celle-ci prévoit un durcissement de quatre à six mois de travail pour ouvrir des droits et une réforme du mode de calcul des allocations défavorable à ceux qui alternent chômage et contrats courts.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess