Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Atrium : le plus grand centre commercial de Corse voit le jour en périphérie d'Ajaccio

mardi 7 novembre 2017 à 16:17 Par Maxime Becmeur et Jérôme Susini, France Bleu RCFM

Un nouveau centre commercial va ouvrir ses portes ce mercredi 8 novembre tout près d'Ajaccio, sur la commune de Sarrola-Carcopino. Après trois années de travaux, le projet pharaonique sort enfin de terre. Atrium s'étend sur 55.000 m² de surface. 1.600 personnes viennent d'être embauchées.

Atrium, le plus grand centre commercial jamais construit en Corse, ouvre ses portes ce mercredi 8 novembre à Sarrola-Carcopino (Corse-du-Sud).
Atrium, le plus grand centre commercial jamais construit en Corse, ouvre ses portes ce mercredi 8 novembre à Sarrola-Carcopino (Corse-du-Sud). © Radio France - Jérôme Susini - France Bleu RCFM

Ajaccio, France

C'est probablement le plus grand centre commercial jamais construit dans l'île. Il est situé à Sarrola-Carcopino, en périphérie d'Ajaccio, et s'étend sur plus de 55.000 m². Il est composé d'un hypermarché de 6.440 m² et d'une galerie marchande regroupant 55 enseignes. Bon nombre de ces enseignes s'installent en Corse pour la première fois.

55 enseignes présentes dans cette nouvelle galerie marchande à Sarrola-Carcopino. - Radio France
55 enseignes présentes dans cette nouvelle galerie marchande à Sarrola-Carcopino. © Radio France - Jérôme Susini - France Bleu RCFM

La construction d'Atrium a engendré la création de 1.600 emplois. Pôle Emploi affirme que tous les recrutements ont été effectués localement. "Nous avons travaillé en amont avec les patrons des entreprises, précise Vincent Filippi, le directeur de l'agence Pôle Emploi d'Ajaccio. Sur le bassin d'emplois ajaccien, on recense environ 7.000 chômeurs. Ce type de situation, nous ne l'avions jamais connu. L'impact est très important en termes d'embauches. Et les 1.600 personnes sont quasiment toutes issues de nos fichiers de demandeurs d'emploi."

Vincent Filippi, directeur de l'agence Pôle Emploi d'Ajaccio.

Avant ces recrutements, il a fallu passer par l'étape des formations. "Nous avons énormément travaillé sur la création de cette nouvelle grande surface, explique Vincent Filippi. Nous avons mis en place des formations pour que les demandeurs d'emploi puissent correspondre aux profils recherchés. A ce jour, tous les postes ne sont pas encore pourvus, compte tenu du très grand nombre d'offres que nous avons reçu."

Vincent Filippi, directeur de l'agence Pôle Emploi d'Ajaccio.

Si l'ouverture d'Atrium représente une vraie bouffée d'air pour l'emploi local, elle suscite quand même quelques inquiétudes chez les petits commerçants du centre-ville d'Ajaccio. Ces derniers l'ont fait savoir à plusieurs reprises. Ils craignent une nouvelle baisse de fréquentation. De son côté, Laurent Marcangeli, maire de la cité impériale et président de la CAPA (communauté d'agglomération du pays ajaccien), émet quelques réserves sur la question de la viabilité de tels modèles économiques. "Nous sommes en droit de nous poser un certain nombre de questions. Au-delà des flux de clients que nous pouvons espéré, au-delà des 1.600 emplois créés, je ne sais pas si la taille de l'établissement est en relation avec la zone où celui-ci est implanté."

Laurent Marcnageli, maire d'Ajaccio et président de la CAPA (communauté d'agglomération du pays ajaccien).

Pendant que le centre commercial Atrium s'apprête à accueillir ses premiers clients, une autre grande surface voit son autorisation d'ouverture annulée par la Cour administrative d'appel de Marseille. La juridiction, qui a rendu sa décision le 31 octobre, annule donc l'autorisation accordée précédemment au groupe dirigé par François Padrona. Il s'agit du projet de construction d'une grande surface de l'enseigne E. Leclerc. En 2014, l'autorisation avait été donnée par la commission nationale d'aménagement commercial. Plusieurs entreprises de la région ajaccienne avaient contesté cette décision devant la juridiction marseillaise.

La Cour administrative d'appel de Marseille a rendu sa décision concernant l'autorisation d'aménagement commercial de l'enseigne E. Leclerc à Sarrola-Carcopino (Corse-du-Sud). - Radio France
La Cour administrative d'appel de Marseille a rendu sa décision concernant l'autorisation d'aménagement commercial de l'enseigne E. Leclerc à Sarrola-Carcopino (Corse-du-Sud). © Radio France - France Bleu RCFM