Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Économie – Social DOSSIER : Attentat mortel à Strasbourg sur le marché de Noël

Attaque à Strasbourg : "il faut continuer à sortir, à aller sur le marché de Noël d'Amiens"

mercredi 12 décembre 2018 à 9:03 Par Valérie Massip, France Bleu Picardie

Malgré la fusillade sur le marché de Noël de Strasbourg, Sébastien Horemans, le président de la confédération des petites et moyennes entreprises de la Somme, estime qu'il faut continuer à sortir et à profiter notamment du marché de Noël d'Amiens

Sébastien Horemans, président de la confédération des petites et moyennes entreprises de la Somme
Sébastien Horemans, président de la confédération des petites et moyennes entreprises de la Somme © Radio France - Valérie Massip

Somme - France

Il faut continuer à sortir malgré la fusillade sur le marché de Noël de Strasbourg ce mardi soir. C'est le message du président de la confédération des petites et moyennes entreprises de la Somme, Sébastien Horemans qui qualifie l'événement de terrible. Il était l'invité de France Bleu Picardie ce mercredi à 8h10. Interrogé aussi dans le contexte du mouvement des gilets jaunes, il dit : "Allez dans vos magasins, dans les PME locales pour les faire travailler et pour soutenir l'économie locale car ce sont elles qui créent les emplois... sortez, _profitez de ce magnifique marché de Noël (d'Amiens)_". 

Mouvement des gilets jaunes : il faut arrêter de bloquer 

Sébastien Horemans explique que _"_les commerçants ont déjà beaucoup souffert du mouvement de blocage des gilets jaunes" qu'il assure ne pas contester sur les revendications mais "plutôt sur l'aspect blocage". "Ce qu'il est absolument nécessaire d'arrêter, c'est de bloquer les gens" dit encore le président de la CPME80. Il estime qu'il y a eu "des gestes forts comme la hausse du smic, la remise en place des heures supplémentaires défiscalisées et la possibilité pour les entreprises de distribuer une prime sans charge, sans impôt" même s'il pense que certaines n'auront pas les moyens de le faire. 

Le représentant de la confédération des petites et moyennes entreprises de la Somme, raconte aussi qu'au début du mouvement des gilets jaunes, il est allé lui aussi, sur des ronds-points mais pour lui, aujourd'hui, "le mouvement dérive vers de l'extrême et c'est pour cela qu'aujourd'hui je ne me sens plus solidaire".

L'interview de Sébastien Horemans, le président de la confédération des petites et moyennes entreprises de la Somme, est à réécouter ici.