Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cyberattaque à Pierre Fabre : la propagation du virus totalement stoppée

Le groupe pharmaceutique tarnais, victime d'une cyberattaque jeudi 31 mars, a pu stopper la propagation du virus informatique. Les chaînes de production avaient dû être arrêtées.

Le groupe Pierre Fabre a dû stopper ses chaînes de production, après la cyberattaque.
Le groupe Pierre Fabre a dû stopper ses chaînes de production, après la cyberattaque. © Maxppp - SEBASTIEN LAPEYRERE

La propagation du virus informatique a été stoppée, a indiqué jeudi 1er avril le groupe pharmaceutique Pierre Fabre. Le troisième laboratoire française, né dans le Tarn, a été victime d'une cyberattaque jeudi 31 mars, révélée par France Bleu Occitanie. Cette intrusion informatique a entrainé l'arrêt d'une "grande partie" de sa production.

"Moins de 24 heures après l'attaque informatique", mercredi matin, "la propagation du virus informatique est totalement circonscrite. En parallèle, les opérations de remédiation (réparation, ndlr) ont démarré dès le 31 mars pour permettre un retour progressif à la normale", indique l'entreprise basée à Castres, dans un communiqué transmis à l'Agence France Presse.

Seule l'usine de Gaillac a continué à tourner

Le système informatique du groupe a été "immédiatement mis en veille pour éviter la propagation du virus. Cela a entraîné l'arrêt progressif et provisoire d'une grande partie des activités de production, à l'exception du site de production d'actifs pharmaceutiques et cosmétiques de Gaillac dans le Tarn", précise la direction dans un communiqué.

Ce jeudi 1er avril, certaines usines sont encore au point mort, notamment celles d'Avène (Hérault), qui emploie 240 personnes, pour la production de solutions dermatologiques à base d'eau thermale.

Le groupe assure que la disponibilité de ses produits auprès des patients et des consommateurs "continue à être assurée. Le site de distribution de médicaments d'Ussel (Corrèze) assure notamment la distribution des traitements anticancéreux qui sont livrés directement aux pharmaciens ou aux hôpitaux".

L'entreprise n'a pas communiqué sur l'origine de la cyberattaque et un éventuel dépôt de plainte.

Pierre Fabre, groupe non coté en Bourse, a réalisé un chiffre d'affaires de 2,2 milliards d'euros en 2020. La dermo-cosmétique constitue la majorité de ses ventes (environ 60%). Très développé à l'international, le groupe reste très implanté dans le Tarn, avec notamment des usines près de Castres, Soual et Lavaur.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess