Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Attention aux arnaques sur les contrats de fourniture d'énergie

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Depuis plusieurs années maintenant, la guerre commerciale entre les fournisseurs d'énergie fait rage et tous les moyens sont bons pour se piquer les clients.

Une règle, ne pas se précipiter pour signer des contrats lors de démarchage a domicile
Une règle, ne pas se précipiter pour signer des contrats lors de démarchage a domicile © Maxppp - -

Saint-Étienne, France

Le plus courant restant quand même le démarchage à domicile et de temps en temps auprès de personnes plus fragiles.

C'est l'aventure subie début juin à l'Horme par les parents d'Isabelle Seystre qui se sont retrouvés face au démarcheur indélicat de l'entreprise ENI, société d'origine italienne qui utilise un peu trop souvent ce genre de méthodes à la limite de la légalité

Selon la loi, on a 14 jours pour se rétracter , j ai eu la chance de m'en apercevoir à temps ( pour mes parents âgés) , mais à priori pour beaucoup de gens, il est trop tard quand ils s'en aperçoivent — Isabelle Seystre  

Isabelle Seystre dont les parents ont été induement démarchés

La méthode la plus simple au delà des 14 jours du délai de rétractation légale, c'est d'annuler le contrat et de revenir chez son ancien fournisseur d’énergie.  

Ne jamais signer un contrat de changement d'énergie du premier coup

Ce genre de démarchage est bien connu des services du "Médiateur de l'énergie", organisme indépendant et gratuit chargé de surveiller les dérives possibles de ce grand marché de l'énergie. Frédérique Fériaud, la directrice générale du médiateur, nous en explique les mécanismes et les possibles dérives.  

Ce sont des méthodes de ventes qui suscitent des mauvais comportements de certains démarcheurs qui sont la plupart du temps commissionnés uniquement sur la souscription de contrats et qui n'hésitent pas à utiliser des arguments fallacieux ou trompeurs pour se faire ouvrir la porte  — Frédérique Fériaud

Frédérique Fériaud directrice générale du médiateur de l'énergie

Plusieurs organismes s'intéressent aussi à ce genre de contrats douteux , l'UFC-Que Choisir ou encore plus simplement le DGCCRF, la direction de la concurrence et de la répression des fraudes dans chaque département.