Économie – Social

Atterrissage remarqué de Ryanair sur l’aéroport de Toulouse : sept nouvelles lignes cet automne

Par Stéphanie Mora, France Bleu Toulouse mercredi 7 septembre 2016 à 15:26

Les passagers du Toulouse-Berlin à l'embarquement ce mercredi matin. Pour les autres destinations il faudra attendre le 1er novembre.
Les passagers du Toulouse-Berlin à l'embarquement ce mercredi matin. Pour les autres destinations il faudra attendre le 1er novembre. © Radio France - Stéphanie Mora

La compagnie irlandaise low cost ouvre sept lignes à Blagnac d’ici au 1er novembre. Une installation en force pour concurrencer Easyjet mais aussi le signe que l’aéroport toulousain change de dimension en accueillant la première compagnie mondiale en transport de passagers.

Sept nouvelles lignes et 600 000 passagers espérés d’emblée

Berlin depuis une semaine, et à partir du 1er novembre : Londres, Bruxelles, Madrid, Varsovie, Malte et Fez. Des liaisons hebdomadaires, quotidiennes voire bi-quotidiennes pour Madrid. Ryanair affiche son ambition : "nous espérons atteindre les 600 000 passagers dès la première année d’exploitation de ces lignes. C’est rare qu’on arrive avec autant de lignes sur un aéroport, en général on tâte un peu le terrain d’abord mais là on sait qu’on a de grandes perspectives de croissance. On n’est pas dans le même objectif que Marseille où on exploite 20 lignes mais on pourrait être amené à le faire à l’avenir" affirme Yann Delomez, responsable vente et marketing de Ryanair en France.

Yann Delomez le responsable vente et marketing de Ryanair en France. - Radio France
Yann Delomez le responsable vente et marketing de Ryanair en France. © Radio France - Stéphanie Mora

Ryanair propose une nouvelle destination pour Toulouse : la Pologne avec Varsovie. "Les Polonais se montrent intéressés pour venir skier dans les Pyrénées" précise Yann Delomez. La compagnie irlandaise se pose en concurrente d’Easyjet pour Londres ou Berlin (deux destinations que la compagnie "orange" lance cette année aussi avec six autres lignes depuis Toulouse). Le responsable vente et marketing de Ryanair ne cache pas non plus que l’arrivée des investisseurs chinois dans le capital de l’aéroport est "intéressante pour la compagnie. Cette ouverture vers la Chine peut servir de feeder". Traduisez : un réservoir de passagers qui arriveraient à Toulouse puis qui utiliseraient les lignes Ryanair pour se déplacer en Europe.

Un coup de boost économique pour l’aéroport et la métropole

"L’arrivée de Ryanair de manière très concrète c’est 450 emplois. Il faut être cash : c’est beaucoup. C’est un gros potentiel de croissance", se félicite Jean-Claude Dardelet, Vice-président de Toulouse Métropole en charge du développement international. Et il poursuit : "Pour l’instant ce sont 7 lignes mais passer au double ou au triple c’est un objectif et il faut transformer l’essai. Montrer que le ciel d’Occitanie a une valeur". Selon Toulouse Métropole : les emplois créés le seront au sein de l’aéroport pour accueillir le volume d’activité supplémentaire généré par Ryanair mais ils le seront aussi dans l’hôtellerie, le transport et peut-être les affaires.

L’arrivée de Ryanair c’est 34% des vols de l’aéroport confiés au low cost, soit 3 points de plus. Et une croissance de trafic de 8% dès l’an prochain pour Toulouse-Blagnac. C’est aussi la compagnie qui va permettre à Blagnac de dépasser les 8 millions de passagers par an. Jean-Michel Vernhes le président du directoire de l'aéroport : "On travaille à l’arrivée de Ryanair depuis 1 an et demi environ. C’est une compagnie très exigeante sur l’opérationnel, la ponctualité. Les travaux, les extensions que l’on fait serviront à ça". Jean-Michel Vernhes ajoute : "la présence d’Easyjet n’a pas gêné ou retardé l’arrivée de Ryanair".

Après Easyjet ou encore Volotea, Ryanair - le leader du low-cost - s'installe à Toulouse Blagnac - Radio France
Après Easyjet ou encore Volotea, Ryanair - le leader du low-cost - s'installe à Toulouse Blagnac © Radio France - Stéphanie Mora

La réservation pour toutes ses nouvelles destinations est ouverte. Les prix d’appel sont à 19,99€ par personne avec deux bagages en cabine. L’arrivée de Ryanair à Toulouse ne change rien à ses activités à Carcassonne, elle y garde sa dizaine de lignes. La compagnie irlandaise transporte désormais 117 millions de personnes par an, exclusivement à bord de Boeing 737-800 de 189 places. Ce qui fait dire aux élus de la métropole dans un sourire : "on espère que leur arrivée à Toulouse leur permettra de s'intéresser un peu à Airbus !"

Partager sur :