Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Au camping Les Bois du Bardelet à Poilly-lez-Gien : "Nous avons des raisons d'être optimistes"

-
Par , France Bleu Orléans
Poilly-Lez-Gien

En ce week-end de l'Ascension, le camping 5 étoiles "Les Bois du Bardelet" à Poilly-lez-Gien (Loiret) affiche complet pour ses chalets et mobil-homes. Un avant-goût d'une saison touristique qui pourrait être excellente. Entretien avec la directrice Béatrice Pigeon.

Béatrice Pigeon, la directrice du domaine de vacances "Les Bois du Bardelet" à Polly-lez-Gien
Béatrice Pigeon, la directrice du domaine de vacances "Les Bois du Bardelet" à Polly-lez-Gien © Radio France - François Guéroult

La météo n'est certes pas optimale, mais Béatrice Pigeon, la directrice du domaine de vacances "Les Bois du Bardelet" à Poilly-lez-Gien a le sourire : en ce week-end de l'Ascension, tous les chalets et mobil-homes de l'établissement sont loués. Et ce n'est peut-être qu'un début. Car de nombreux signaux sont au vert pour le seul camping "5 étoiles" implanté dans le Loiret, qui compte jusqu'à 30 salariés en été. Entretien.

L'an passé, vous aviez dû fermer pendant tout le mois de mai en raison de la crise sanitaire : cette année, le contexte est tout autre !

Oui, nous avions fait le pari cette année de commencer la saison en mai : Emmanuel Macron nous a donné raison ! Dès qu'il a annoncé, le 29 avril, que la limite des 10 km pour se déplacer serait levée à partir du 3 mai, nous avons eu les premières réservations. C'est même parti très vite : sur ce week-end de l'Ascension, nous accueillons 400 personnes, c'est complet pour la location des chalets et des mobil-homes et c'est une heureuse surprise. Cela devrait être pareil pour le week-end de la Pentecôte, il ne nous reste plus que quelques disponibilités.

Vos clients avaient hâte de se mettre au vert ?

C'est exactement cela. Pour ces 2 week-ends, la clientèle vient d'Ile-de-France et de la région Centre-Val de Loire. On sait que les habitants de la région parisienne ont fortement besoin d'espaces verts, mais d'une façon plus générale, on s'aperçoit que nos clients souhaitaient casser la routine, s'oxygéner, se dépayser. Une ancienne pub disait : "Le luxe, c'est l'espace !" C'est précisément ce qu'on propose ici, sur 17 hectares, d'autant que la plupart de nos activités extérieures restent possibles : canoë, tennis, mini-golf, pétanque, trampoline, etc, et que nous avons aussi maintenu certaines de nos animations, en fonction des contraintes sanitaires.

Vous attendez la suite du déconfinement avec impatience ?

Bien sûr ! Dès le 19 mai, nous allons pouvoir rouvrir notre espace aquatique extérieur, ainsi que le restaurant qui ne fonctionne actuellement qu'en plats à emporter. Le 9 juin, nous pourrons rouvrir toutes nos installations intérieures et on espère le retour de la clientèle étrangère. C'est fondamental d'avoir un calendrier précis : on a maintenant la lumière qui revient !

Y compris, donc, pour cet été ?

Oui, nous avons déjà des réservations pour cet été, notamment de la part de clients néerlandais, belges et anglais qui nous font confiance. C'est à peu près 70% de notre clientèle en juillet et août. Ils nous ont fait un peu défaut l'an passé, ce qui explique la baisse de 20% de la fréquentation que nous avons subie l'été dernier. Mais pour cette année, nous sommes beaucoup plus optimistes.

Le concept d'un tourisme vert et apaisé pourrait être porteur cette année ?

Et au-delà de cette année, oui ! Nous avons la conviction que la tendance du "slow tourisme" est une tendance de fond : prendre davantage le temps des choses, avec des activités de découverte de faune et flore, toutes les itinérances douces de Loire à vélo, les parcs et châteaux de notre région, se balader tranquillement, nous avons de quoi défendre notre belle identité du Val de Loire - tout en conservant l'atmosphère familiale et conviviale que revendique notre établissement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess