Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Au Havre : Safran Nacelles se transforme en usine du futur

samedi 26 novembre 2016 à 5:30 Par Amélie Bonté, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Chez Safran Nacelles, on fabrique des nacelles d'avions pour Airbus, Bombardier, Comac. Alors pour rester dans la cour des grands, le site a investit 50 millions € en 3 ans. Salle de réalité virtuelle, robots ou encore ligne de production en mouvement, le site s'est transformée en usine du futur.

Une salle de réalité virtuelle est installée depuis 7 mois
Une salle de réalité virtuelle est installée depuis 7 mois © Radio France - Amélie Bonté

Gonfreville-l'Orcher, France

L'usine Safran Nacelles de Gonfreville l'Orcher se transforme pour rester dans la cour des grands. Le site qui compte 1 600 employés fabrique des nacelles pour les avions. Ce sont ces grosse turbines que vous voyez sous les ailes et sans nacelle, un avion ne vole pas. C'est donc un élément essentiel qui est produit chez nous en Normandie. Safran Nacelles a pour clients les plus gros : Airbus, Bombardier, Comac. Mais dans l'aéronautique, secteur très concurrentiel, pour garder ces gros clients, il faut sans cesse investir, se renouveler, c'est pourquoi le site de Gonfreville l'Orcher a fait peau neuve pour devenir une usine du futur.

50 millions € investit en 3 ans

Depuis 7 mois, il y a une salle de réalité virtuelle qui permet d'anticiper avant la mise en production mais aussi qui sert à former les opérateurs, en virtuel avant d'aller sur les vraies lignes de montage.

On peut simuler toutes les opérations de production" explique Jean-Marie Dubos, directeur du site

S'inspirant de l'industrie automobile, Safran Nacelles a adopté la "moving line", Virginie Durieux, responsable des opérations d'assemblage explique le principe :

ECOUTEZ l'explication à propos de la "moving line"

La ligne bouge de 8 mm/minute. Le produit est adapté à l'homme, ce n'est plus l'homme qui s'adapte au produit.

La ligne de production avance de 8mm/minute, impossible à voir à l'oeil nu - Radio France
La ligne de production avance de 8mm/minute, impossible à voir à l'oeil nu © Radio France - Amélie Bonté

Dans l'usine on trouve aussi une vingtaine de robots, un tableau intelligent pour améliorer les échanges entre les différents sites du groupe.

Ce robot perceur est en phase de test et devrait être mis en production fin janvier - Radio France
Ce robot perceur est en phase de test et devrait être mis en production fin janvier © Radio France - Amélie Bonté

Une transformation pour rester compétitif

L'industrie automobile utilise ces technologies depuis déjà un moment car elle produit beaucoup de voiture à l'année, mais dans l'aéronautique aussi, les cadences s'accélèrent. Safran Nacelles produit 1 000 nacelles par an, ce qui représente 500 avions. L'entreprise est le 2ème leader mondial du marché et fournit aussi bien l'aviation civile que commerciale ou militaire.

ECOUTEZ Le reportage d'Amélie Bonté chez Safran Nacelles