Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Au Mans, le couvent de la Visitation sera "entièrement rénové début 2020"

vendredi 28 décembre 2018 à 5:54 Par Bertrand Hochet, France Bleu Maine

C'est le grand chantier du moment en centre-ville du Mans. La rénovation de la Visitation aura pris cinq ans. L'ancien couvent qui fut aussi une prison accueillera des commerces, des restaurants, le siège d'Europajazz, une salle de chant et un centre d'art contemporain.

Régulièrement, à l'occasion de visites organisées, les Manceaux ont pu mesurer l'avancer du chantier
Régulièrement, à l'occasion de visites organisées, les Manceaux ont pu mesurer l'avancer du chantier © Radio France - Marie Mutricy

Le Mans, France

La rénovation du couvent de la Visitation, entamée en décembre 2015, couplée à la construction de la Tour Renaissance va permettre l'émergence d'un nouveau quartier en centre-ville du Mans. 

ENTRETIEN avec Christophe BILLOT, l'un des deux promoteurs de la partie ancienne du site de la Visitation, au Mans

Ce qui a déjà été fait 

“Depuis décembre 2015, nous avons réalisé un restaurant (L’Office), sous l’ancien tribunal. Puis la création de la Biocoop Le Fenouil, dans une aile du bâtiment de la Visitation. Puis l’ouverture d’un autre restaurant (Le Dressing), juste à côté de ce qui sera l’entrée du site de la Visitation. Et, au dessus de la Biocoop, les bureaux de l’Europajazz festival”. 

"Ensuite, nous avons travaillé à la manière d’un décors de cinéma, tout ce qui se voit : l’ancienne porte de prison (rue du Vert Galant) que nous avons conservée, bien que ce soit très coûteux. Nous avons été obligés de la fortifier avec 17 pieux enfoncés à quatorze mètres de profondeur !".  

Ce qui reste à rénover et à construire

"Actuellement, les principales rénovations se font dans les étages du couvent de la Visitation avec la réhabilitation de 42 logements qui seront loués. Nous travaillons aussi sur l’hôtel Le Prince, que peu de gens connaissent. Il est situé juste derrière la banque LCL. Ce sera un musée : le fonds international d’art actuel de Lucien Ruimy, l’organisateur de Puls’art, au Mans. Nous livrerons le bâtiment au mois de juin 2019. Ensuite, il faut compter, je pense, deux à trois mois d’aménagement intérieur". 

Les commerces déjà installés et ceux qui vont venir

"Vont s'installer dans la Visitation la boutique ‘Au cœur des artistes’ qui est déjà présente, de manière précaire, devant le site. Une boutique de jeux qui s'appelle ‘Sortilège’, un fleuriste, déjà installé au Mans rue Jankowski, un bar à bières dont le propriétaire sera celui du bar à vins ‘L’un des sens’, rue du docteur Leroy. Également un restaurant de burgers dont on est en train d'essayer de finaliser le bail. Et enfin un Spa (raccordé à l’hôtel mais indépendant) qui fera aussi salon de coiffure

"Nous avons aussi pour projet avec Europajazz de restaurer le chœur des religieuses, qui deviendra à nouveau une salle de chant. Nous cherchons enfin une petite boutique de 42 m2 (le dernier emplacement qui reste vide), sans doute axée sur la restauration. Il y aura aussi un grand lieu de déambulation, une terrasse de 1.200 m2, sur laquelle on mettra un manège, à destination des enfants". 

Le calendrier 

"Ce chantier de la Visitation, grande étape d’urbanisme, au Mans sera totalement achevé à la fin du premier semestre 2020. Ce sera la renaissance d’un quartier au Mans. Nous n’étions pas là au XVIIIème siècle; lorsqu’il y avait une vue plongeante sur l’Huisne et très certainement, toute une vie autour du couvent ! C’est, en tous cas, un endroit clos. D’abord couvent. Puis prison (encore plus clos qu’un couvent !). Notre mission est de lui donner une ouverture pour que ce soit une prolongation de la place de la République et un trait d’union entre la place de la République et le Vieux Mans".