Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Au MIN de Nantes aussi, c'est le rush avant Noël

-
Par , France Bleu Loire Océan
Nantes, France

Les derniers jours avant Noël, c'est le moment le plus important de l'année au MIN, au marché d'intérêt national, de Nantes. En termes de volumes de produits vendus et de chiffre d'affaire. Et c'est la course pour que tout soit livré à temps.

Les fruits exotiques, comme ici les grenades, sont les stars de Noël
Les fruits exotiques, comme ici les grenades, sont les stars de Noël © Radio France - Marion Fersing

Tous les matins, c'est une fourmilière. Et encore plus à quelques jours avant Noël. Nous vous emmenons au MIN de Nantes. Le marché d'intérêt national, notre Rungis à nous, où 120 entreprises vendent tout ce qui est fruits et légumes, poissons, viandes, fromages... aux restaurateurs, aux épiceries, aux commerçants des marchés... Pour tous, Noël est un moment très important.

C'est beaucoup de stress, mais c'est magique aussi

Le plus important de l'année, même, pour Patrice Mariot, le responsable du MIN. "C'est maintenant ou rien ! C'est beaucoup de stress parce qu'il ne faut pas se rater mais c'est magique aussi. On a vraiment des super produits : des homards, des langoustines, des huîtres... Toutes sortes de gibier, de l'autruche, des fruits exotiques comme le litchi de la Réunion et de Madagascar... C'est magnifique !"

C'est des journées qui valent une semaine en ce moment

Et au petit matin, entre 5 heures et 8 heures, c'est l'effervescence. Un ballet de camions et un tourbillon de trans-palettes qui vont et viennent des producteurs aux grossistes, des mareyeurs aux poissonniers. Aude, de la poissonnerie du même nom, à Talensac, vient de charger son camion avant de filer aux halles. "C'est des journées qui valent une semaine en ce moment". Ce jeudi, elle s'est levée à 4 heures. Ce vendredi et ce samedi, ce sera 2 heures, pour avoir le temps de préparer la montagne de commandes pour ses clients. "Et, tous les jours, je vient au MIN pour du vivant : des langoustines et des homards". Et tous les jours, elle passe chercher de quoi garder tous ses produits au frais à la tour à glace. C'est Gilles qui remplit les sacs : "c'est aussi une très très bonne semaine pour les grossistes. En chiffre d'affaires certainement, parce que le poisson et les crustacés coûtent plus cher. Et puis, il va y avoir plus de tonnage de vendu".

Gilles voit le ballet des camions de poissons et crustacés depuis la tour à glace
Gilles voit le ballet des camions de poissons et crustacés depuis la tour à glace © Radio France - Marion Fersing

Des litchis, des ananas, des mangues et même des cerises !

C'est la même chose juste en face pour les grossistes de fruits et légumes. Là, les trans-palettes virevoltent dans l'odeur sucrée des fruits et, surtout, des fruits exotiques. "En ce moment, on vend beaucoup de litchis, d'ananas, de mangue, des clémentines... Des cerises aussi qui viennent d'Australie", détaille Jean-Michel Mereau de la société Boulet. Oui, des cerises, même si ce n'est pas du tout la saison. "Mais c'est Noël et les gens veulent se faire plaisir".

Litchis, clémentines, ananas, voilà les fruits les plus demandés en ce moment
Litchis, clémentines, ananas, voilà les fruits les plus demandés en ce moment © Radio France - Marion Fersing

Une tonne de foie gras cru écoulé en une semaine

Alors c'est aussi la période la plus importante de l'année pour la maison Masse. Ses trois produits phare en ce moment, ce sont les truffes, le caviar et le foie gras. "Tout se joue là, dans les trois semaines avant Noël", confie Françoise Rapiteau, la responsable, pendant qu'un de ses collègues prépare les derniers foie frais. "Ce sont des quantités énormes. La semaine dernière, on a fait une petite tonne de foie gras cru. Que de foie gras cru". Un foie gras que vient chercher Jean-Yves Guého, le chef étoilé de l'Atlantide, à Nantes. Il ne travaille que des produits frais, alors il doit jongler avec les prix qui explosent en cette période de l'année : "en début de semaine, c'était un prix, jeudi, ça avait déjà monté et puis à partir de vendredi, c'est fini. Mais mon foie gras, je ne peux pas le faire au mois de novembre". Donc pour lui aussi, c'est la course avant Noël, pour que tout soit prêt pour le réveillon.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

On attend quand même un groupe qui va venir manger des entrecôtes, toute à l'heure à 6h30

Et comme les autres, il n'a pas le temps de faire une pause et de passer boire un café à La Palette, la brasserie de Luis Fernandez. "Quand ils ont beaucoup de travail, nous, on en a moins", glisse le patron. "Mais on attend quand même un groupe qui va venir manger des entrecôtes. Une quinzaine de personnes à 6h30." De quoi se remettre du rush de Noël.  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess