Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Au rayon fournitures scolaires dans les supermarchés, dernière ligne droite avant la rentrée

lundi 27 août 2018 à 6:05 Par Maïwenn Bordron, France Bleu Auxerre

A une semaine de la rentrée scolaire, les achats s'accélèrent au rayon fourniture des supermarchés. Des achats parfois opportuns, notamment grâce à des promotions de dernière minute. Reportage dans un supermarché à Monéteau (Yonne), près d'Auxerre.

Derniers achats au rayon fourniture du supermarché Cora, à Monéteau, près d'Auxerre.
Derniers achats au rayon fourniture du supermarché Cora, à Monéteau, près d'Auxerre. © Radio France

Au rayon fournitures scolaires dans les supermarchés, c'est le bal des listes de rentrée. De nombreux parents défilent avec des caddys remplis de crayons, cahiers et classeurs. Dans une semaine, les 30 600 écoliers icaunais reprennent les cours et pour certains, le sac de classe n'est pas encore prêt.

Ahmed Aomar est responsable du non-alimentaire au supermarché Cora à Monéteau(Yonne), près d'Auxerre, et il a remarqué cette année un décalage par rapport aux achats de rentrée : "Je pense que c'est dû à la Coupe du monde et à un été assez chaud. Beaucoup font leurs achats avant de partir en vacances : les ventes des cartables, trousses et agendas, par exemple, se font principalement sur le mois de juillet parce qu'il y a plus de choix. Les parents savent qu'à partir de mi-août il n'y plus autant de choix. Le gros des achats, c'est en ce moment et la semaine prochaine. Et puis, il reste encore les quinze premiers jours de septembre, les familles reviennent avec une nouvelle liste pour acheter le complément après la rentrée."

Des promotions intéressantes fin août

Hélène fait partie de ces parents qui n'ont pas commencé les courses de rentrée et s'en occupent fin août. "Avec tous les magasins qui existent, on trouve largement ce qu'il faut", explique cette mère de deux enfants, qui vit à Sens. Niveau budget, elle fait attention, tout en faisant plaisir à ses enfants. "C'est la rentrée, c'est important que les enfants soient contents avec des affaires qui sont incontournables. Il y a toujours par exemple le beau stylo de la rentrée", confie-t-elle. Avant de conclure, en souriant : 

"Il n'y a pas une quantité monstrueuse de choses à acheter. On ne va pas manger des patates à la rentrée" - Hélène, mère de deux enfants

Marina, elle, compte dépenser environ 150 euros pour ses quatre enfants. Les années précédentes, elle faisait ses achats début août, mais avec son départ en vacances cette année, cela n'a pas été possible. Cette mère de 33 ans découvre avec satisfaction que la fin d'août est idéale pour préparer la rentrée. "Les promotions sont plus intéressantes parce qu'ils déstockent. Il y a moins de choix, mais il y a plus de promos. Par exemple, la colle de marque est à - 50 %, elle est moins chère que la marque Cora : c'est intéressant, il y en a plus pour moins cher", décrit-elle.

Du choix dans les rayons

Le rayon fourniture n'est pas encore clairsemé, il reste encore du choix en cette fin de mois d'août. Pour certains parents, le manque de choix n'est pas le problème : il s'agit d'éviter le piège de la mode de la rentrée. "On n'essaye de ne pas trop suivre la mode, on prend des truc solides qui tiennent toute l'année", explique cette mère de famille, originaire d'Appoigny. Elle dépense environ cinquante euros pour les fournitures de sa fille qui entre en CE2.

Selon une étude publiée par la Confédération syndicale des familles,  il faut compter environ cent euros pour les fournitures d'un élève en primaire. Cette année, le budget moyen est en baisse de 3% par rapport à 2017