Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Aubervilliers : 500 migrants vont être mis à l'abri "dans les prochains jours"

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Les associations alertaient depuis plusieurs semaines sur le sort réservé à ces centaines de migrants, laissés à la rue dans un campement de fortune à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), en pleine épidémie de coronavirus. La préfecture de région a annoncé leur future mise à l'abri.

Campement de migrants à Aubervilliers
Campement de migrants à Aubervilliers © Radio France - Rémi Brancato

Quelque 500 migrants concentrés dans un bidonville à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), vont être mis à l'abri "dans les prochains jours" dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, a annoncé ce jeudi 19 mars, Michel Cadot, le préfet de la région Île-de-France. 

Une situation sanitaire catastrophique

Une opération conjointe sera menée avec la préfecture de la Seine-Saint-Denis, sans doute en début de semaine prochaine. Cette dernière prendre en charge 300 de ces hommes, femmes et enfants, sur son département. Un total de 200 personnes seront par ailleurs installées dans des gymnases mis à disposition par la Ville de Paris. Alors que  l'ONG Médecins du Monde dénonce une situation sanitaire "innommable" sur place, le préfet de région annonce un "renforcement des lieux pour se laver et avoir un minimum de suivi d'hygiène".

Des centres pour ceux qui ont des symptômes du Covid-19

Michel Cadot a également détaillé le plan mis en place pour les sans-abri et migrants potentiellement contaminés par le Covid-19. Plus de 300 places à l'isolement dans des "centres de desserrement" créés en Île-de-France. Trois d'entre eux ont ouvert ce jeudi, dont deux à Paris et un à Nanterre (Hauts-de-Seine). Un quatrième doit ouvrir vendredi à Argenteuil (Val-d'Oise) pour accueillir des personnes présentant des symptômes mais dont l'état de santé ne nécessite pas une hospitalisation. "Cela concerne 250 places pour adultes, plus de 300 places avec les enfants", a précisé le préfet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu