Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Aubigny sur Nère : Mecachrome veut rendre son usine plus " efficace"

-
Par , France Bleu Berry

Le président de Mecachrome n'exclut pas des baisses d'effectifs pour le site d'Aubigny sur Nère comme ailleurs. 500 personnes y travaillent dans la fabrication de moteurs pour l'aviation et l'automobile. L'acitvité a chuté de plus de 50 % .

Un atelier de l'usine Mecachrome d'Amboise
Un atelier de l'usine Mecachrome d'Amboise © Maxppp - JF Bignon

Mecachrome (2.800 salariés pour 13 sites dans le monde) vient d'annoncer un plan de financement de 110 millions d'euros pour affronter la crise mais aussi transformer et améliorer l'efficacité de ses usines. Une crise qui va laisser des traces, même si le site d'Aubigny sur Nère, en lui-même n'est pas menacé : " Aubigny sur Nère a toujours su s'adapter, affirme Christian Cornille, président de Mecachrome. Le défaut de croissance va nous obliger à nous poser des questions sur l'efficacité de telle ou telle entité. Nos usines doivent se digitaliser.  Elles doivent être plus compétitives dans la concurrence qui a va être encore plus féroce avec cette crise. Quand on voit la vitesse à laquelle notre carnet de commandes a chuté, il y a des questions à se poser pour Aubigny même si la question de son avenir ne se pose pas." 

Renault va t-il continuer l'aventure en Formule 1 ?
Renault va t-il continuer l'aventure en Formule 1 ? © Maxppp - Hugues le Guellec

Mecachrome veut se recentrer sur l'industrie de la défense. C'est sans doute le secteur le moins impacté par la crise, par rapport à l'aéronautique ou à l'automobile. Ce choix parait donc logique et le groupe Safran fait partie des actionnaires de Mecachrome. Le président du groupe, Christian Cornille estime qu'on n'a jamais connu une telle crise : " Cette crise est terrifiante. Aujourd'hui, nous somems capables de résister grâce au chômage partiel. Si ces mesures venaient à être arrêtées, il est certain que cela deviendra compliqué pour nous. "  Tout dépendra donc des conditions de financement du chômage partiel et de l'évolution du carnet de commandes au cours des prochains mois. L'optimisme ne prévaut pas. Les syndicats ont déjà annoncé qu'ils se battront contre toute annonce de licenciements, sachant que Mecachrome bénéficie d'aides de l'état via la banque publique d'investissement et de prêt garanti par l'état. Les discussions s'annoncent serrées. Si Renault annonçait son retrait de la Formule 1, la pilule serait encore plus amère pour Aubigny sur Nère.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess