Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Aubigny-sur-Nère : une bouffée d'air pour Mecachrome

-
Par , France Bleu Berry

Le groupe qui emploie 500 personnes à Aubigny-sur-Nère reçoit 110 millions d'euros pour préserver son avenir. Le fabriquant fait notamment appel à ses actionnaires mais aussi à l'état. Les syndicats restent inquiets.

L'usine Mecachrome d'Aubigny sur Nère fabrique notamment des moteurs pour l'aviation
L'usine Mecachrome d'Aubigny sur Nère fabrique notamment des moteurs pour l'aviation © Maxppp - Alain Fougeray

Les actionnaires du fabricant de pièces mécaniques pour l'aéronautique et l'automobile lui injectent 50 millions d'euros. Mecachrome décroche également un prêt garanti par l'état de 60 millions. Ces 110 millions devraient lui permettre d'affronter l'avenir beaucoup plus sereinement, même si le spectre de suppressions d'emploi n'est pas écarté par les syndicats à Aubigny sur Nère.  " On a tout simplement échappé à la faillite " : le syndicat Force Ouvrière ne cache pas son soulagement. 

Le prêt garanti de 60 millions apporte la trésorerie pour affronter la baisse d'activité de 30 à 40 % prévue par le groupe, pour les mois à venir. Tout dépendra de la reprise du transport aérien. Les 50 millions des actionnaires, eux, seront investis dans le plan de transformation annoncé par la direction. Mecachrome doit se repositionner. 

A Aubigny, le groupe qui compte 13 usines dans le monde,  fabrique principalement des moteurs d'avions. Les problèmes du 737 max et l'arrêt de l'A380 impactent directement le site, mais des erreurs stratégiques ont également été commises selon les syndicats qui ne digèrent pas la délocalisation de productions au Portugal. La CFDT craint une vague de licenciements avant la fin de l'année. Force ouvrière appelle à se recentrer sur la défense et le spatial. A Aubigny, 80 personnes travaillent également sur les moteurs notamment de Formule 1 pour Renault, mais le constructeur pourrait se retirer de la compétition dans le cadre de son plan d'économies.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess