Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Augmentation des bénéficiaires du RSA dans le Doubs : "c'est très préoccupant" selon Christine Bouquin

La présidente LR du Conseil Départemental du Doubs, Christine Bouquin, annonce une hausse de 6,6% du nombre de bénéficiaires de RSA en six mois sur le département. Elle juge "insuffisantes" les mesures de financement annoncées par le gouvernement pour la prise en charge des plus démunis.

Le RSA est versé par la CAF chaque mois (photo illustration)
Le RSA est versé par la CAF chaque mois (photo illustration) © Maxppp - Maxppp

La crise sanitaire a un impact sur les plus précaires. Le nombre de bénéficiaires du RSA a augmenté de 10% en France en moyenne, entre août 2019 et août 2020. Ce sont à peu près les mêmes chiffres pour le Territoire de Belfort (+9,9%) et la Haute-Saône (+10%).

"Pour le département du Doubs, nous sommes sur une augmentation de +6,6% d'allocataires en six mois et nous arriverons à 10%, qui est à peu près la moyenne pour les départements de même strate", a indiqué ce jeudi sur France Bleu Belfort Montbéliard Christine Bouquin, présidente LR du Conseil départemental du Doubs.

Quel est le profil des nouveaux allocataires ?

"Nous avons beaucoup plus de jeunes, par exemple sur le secteur de Montbéliard, nous avons une augmentation de +41% de nouveaux allocataires depuis mars, il y a autant d'hommes que de femmes parmi les nouveaux bénéficiaires". D'une manière générale, toutes les typologies de ménage sont en augmentation : couple avec ou sans enfant, famille monoparentale, femme seule et homme seul.

Christine Bouquin ne cache pas ses inquiétudes

"La crise est très importante et elle est encore là, c'est un vrai souci pour nous, c'est d'abord un sujet humain, mais aussi un sujet budgétaire, nous allons avoir un budget qui va atteindre les 79 millions, soit une hausse de 10% par rapport à 2019", précise-t-elle.

800 millions d'euros sont consacrés aux plus démunis dans le plan de relance, mais Christine Bouquin pense que cette enveloppe n'est pas suffisante. "C'est très préoccupant, je ne sais pas si les 800 millions annoncés par l'Etat suffiront car ils ne sont pas destinés uniquement au RSA, mais à l'ensemble du champ social, donc c'est très préoccupant".

"Nous allons poursuivre notre travail d'accompagnement des bénéficiaires avec le plan départemental d'insertion et de l'emploi, une analyse globale est faite dès le premier mois de l'entrée dans le RSA, avec de la formation, on les dirige vers des parcours d'insertion où il y a encore de l'emploi, car il y a des secteurs d'activité qui recrutent, comme la santé, l'aide à la personne", a-t-elle encore expliqué.

Le gouvernement doit annoncer "l'acte 2" du plan pauvreté en fin de semaine prochaine. Le montant du RSA est de 564,78 euros pour une personne seule et de 847,17 euros si vous vivez en couple, sans enfant.

Territoire de Belfort et Haute-Saône

  • Dans le Territoire de Belfort, le nombre de bénéficiaires du RSA a augmenté de +9,9% en six mois (chiffre de juillet 2020). Le département indique que le coût de prise en charge a lui-aussi augmenté (+2,3 millions avec un budget 2020 à 23,9 millions d'euros). Par tranches d'âge, ce sont les 25-29 ans et les 30-39 ans qui subissent la plus forte augmentation d'entrées dans le RSA.
  • En Haute-Saône, le nombre de bénéficiaires a augmenté également de 10%, avec 4.435 foyers au RSA en juin 2020 (contre environ 4.000 fin 2019). Le coût de prise en charge pour le département a augmenté de +2.5 millions d'euros (26.5 millions au lieu de 24 millions d'euros). Le département rappelle que les conditions d'accès au RSA ont été assouplies cette année à cause de la crise du Covid-19.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess