Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Auto-écoles : opérations escargot dans plusieurs grandes villes

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Bourgogne, France Bleu Isère

Les syndicats et plusieurs réseaux d'auto-écoles ont appelé lundi à une mobilisation dans plusieurs grandes villes de France, pour contester la réforme du permis de conduire en cours d'examen au Parlement. Plusieurs centaines de véhicules participent au mouvement.

Les auto-écoles de nouveau mobilisées lundi contre la réforme du permis de conduire
Les auto-écoles de nouveau mobilisées lundi contre la réforme du permis de conduire © Maxppp

Après une première mobilisation vendredi à Paris contre la réforme du permis de conduire, les auto-écoles sont appelées à se mobiliser lundi dans la capitale et dans 13 villes de province dont Marseille, Lyon et Bordeaux, à l'appel de l'Union nationale intersyndicale des enseignants de la conduite (Unidec).

Trafic perturbé

En région parisienne, trois cortèges rassemblant près d'un millier de véhicules, selon les organisateurs, convergeaient vers Paris depuis la porte d'Auteuil,des Yvelines et de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). En début d'après-midi, plusieurs dizaines de voitures étaient rassemblées à proximité de l'Ecole militaire, d'autres cortèges n'étant pas encore arrivés selon les manifestants.

A Marseille, dès 7h, près de 250 voitures d'auto-écoles de la région ont bloqué la circulation dans le centre, ne laissant passer les véhicules que  sur une seule voie et provoquant un important bouchon.En Lorraine, un cortège de 220 voitures et trois poids lourds sont partis peu avant 10h du péage de Gye (Meurthe-et-Moselle) sur l'A31 pour arriver à Nancy vers 11h. Même type de cortège à Lyon, avec 170 auto-écoles selon la préfecture, escortés de trois poids lourds, qui ont entamé une opération escargot dans le centre-ville dans la matinée. A Limoges comme à Grenoble, plus d'une centaine de voitures ont également  encombré les axes routiers. A Bordeaux, plusieurs centaines de voitures d'auto-écoles ont commencé, peu après 9h, une opération escargot sur la rocade périphérique, avant de se diriger vers Langon, à une cinquantaine de kilomètres au sud-est de Bordeaux,  où ils devaient rencontrer en fin de matinée le député PS Gilles Savary, rapporteur de la loi Macron à l'Assemblée nationale.>  Renseignez-vous sur  les heures et les points de départ des opérations escargots.

La loi Macron dans le viseur

La profession se mobilise pour faire évoluer le contenu de la loi Macron, dont l'examen se poursuivra la semaine prochaine à l'Assemblée nationale. Elle s'inquiète, entre autres, du recours possible, introduit par ce nouveau texte, à d'autres intervenants que les inspecteurs pour les examens pratiques du permis de conduire, notamment des agents de La Poste .

Autre point de crispation, la suppression du seuil minimal obligatoire de vingt heures de cours avant présentation à l'examen. Les professionnels refusent également que l'évaluation initiale puisse se faire à distance, sans contact direct avec un professionnel, comme le prévoit la loi.

Les professionnels estiment néanmoins que la mobilisation de vendredi a permis de renouer le dialogue. Une réunion est prévue mardi entre les organisations syndicales et le rapporteur thématique du projet de loi Macron, le député PS Gilles Savary.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess