Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Automobile : l'État va investir 700 millions d'euros pour développer la filière de batteries électriques

mercredi 13 février 2019 à 16:23 Par Thibaut Lehut, France Bleu

L'Élysée a annoncé ce mercredi que l'État allait soutenir le développement d'une filière de batteries électriques pour automobiles. Un investissement à hauteur de 700 millions d'euros sur cinq ans.

Emmanuel Macron souhaite le déploiement de 100.000 bornes électriques d'ici 2022 contre environ 25.000 aujourd'hui.
Emmanuel Macron souhaite le déploiement de 100.000 bornes électriques d'ici 2022 contre environ 25.000 aujourd'hui. © Maxppp -

L'État va investir 700 millions d'euros en cinq ans pour aider à développer une filière de batteries électriques de nouvelle génération. Une annonce faite par l'Élysée ce mercredi, et qui fait suite à celle de l'Allemagne, qui a récemment fait part de son intention d'y consacrer un milliard d'euros d'ici 2022.

Un "Airbus des batteries" franco-allemand

L'initiative s'inscrit dans le cadre d'un projet franco-allemand de mise sur pied d'une production de batteries en Europe, un "Airbus des batteries", à l'image de ce qui existe déjà dans le secteur de l'aéronautique. Le marché des batteries pour automobiles est pour le moment largement dominé par les acteurs asiatiques.

Les mesures annoncées par l'Elysée doivent être détaillées par Emmanuel Macron dans la soirée à l'occasion du Gala du centenaire de  l'Organisation internationale des constructeurs automobiles (OICA). Il y réaffirmera le plan de déployer 100.000 bornes électriques d'ici 2022 contre environ 25.000 aujourd'hui. Il devrait également insister sur la nécessité pour l'Europe de se doter d'un cadre réglementaire pour rester dans la course des véhicules autonomes, actuellement dominée par les géants du  numérique (Gafa).

Ces annonces interviennent avant la présentation jeudi du rapport sur le futur de l'industrie automobile française, commandé à Xavier Mosquet, spécialiste de l'industrie automobile et Patrick Pelata l'ancien directeur général de Renault. En octobre, Emmanuel Macron leur a en effet confié une mission sur les nouvelles mobilités et les véhicules autonomes et électriques.