Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Automobile : Toyota signe un partenariat avec des lycéens du Nord

jeudi 11 octobre 2018 à 8:44 Par Valentine Joubin, France Bleu Nord et France Bleu

Le constructeur Toyota est, pour la première fois cette année, partenaire du Rectorat de Lille. Une cinquantaine d'élèves de lycées technologiques du Nord travaillent en alternance dans l'usine d'Onnaing, près de Valenciennes, avec à la clé une perspective d'embauche.

Avec ce partenariat Toyota s'engage à former une cinquantaine de lycéens du nord pendant un an.
Avec ce partenariat Toyota s'engage à former une cinquantaine de lycéens du nord pendant un an. © Radio France - Valentine Joubin

Onnaing, France

L'éducation nationale et les grandes entreprises, deux mondes qui se méfient, en général, l'un de l'autre. Mais le rectorat de Lille et le constructeur Toyota ont décidé d’abolir les frontières en signant un partenariat inédit. Cinquante élèves de bac professionnel du Hainaut vont travailler cette année dans l'usine d'Onnaing près de Valenciennes. Avec de sérieuses perspectives d'embauches à la clé. 

Ce n'est pas un travail contraignant réservé aux garçons"

Pour chaque lycéen retenu, le rythme est le même, une semaine en cours, une semaine à l'usine. "C'est mieux qu'au lycée. On a plus de pratique, on a une vision plus claire de ce qu'ils veulent", juge Valentin, en terminale au lycée Alfred Kastler de Denain. "Ce n'est pas un travail contraignant  réservé aux garçons. Il y a 15% de femmes et elles sont aussi efficaces", ajoute Mathilde, sa camarade qui est heureuse de casser certains clichés.

Mathilde, élève de terminale au lycée Alfred Kastler de Denain apprend le contrôle qualité des véhicules à l'usine Toyota d'Onnaing. - Radio France
Mathilde, élève de terminale au lycée Alfred Kastler de Denain apprend le contrôle qualité des véhicules à l'usine Toyota d'Onnaing. © Radio France - Valentine Joubin

700 CDI d'ici 2021

Donner une meilleure image du travail en usine aux bacheliers, c'est précisément l'objectif du partenariat initié par Toyota qui ambitionne de produire 25% de véhicules en plus à Onnaing d'ici deux, trois ans. "C'est un public que l'on a du mal à capter(...) Ils ne connaissent pas nos métiers ni les opportunité de CDI. On offre 700 CDI à l'horizon 2021", explique Pascale Duverne, manageuse développement et ressources humaines. 

Savoir comment se vendre auprès de l'entreprise

Dans un bassin d'emploi où le chômage dépasse les 15%, forcément, l'argument a de quoi séduire. Alors les cinq établissements partenaires ont préparé leurs élèves. "Il y a eu un atelier entretien d'embauche pour savoir se présenter, être capable de se vendre. On les a aussi beaucoup coaché sur Toyota l'entreprise", raconteChristophe Abaro, enseignant au lycée Pierre Forest de Maubeuge.

Des parents pleins d'espoir

"Qu'est-ce que mon enfant va faire de sa vie? C'est la question que tous les parents se posent". Grâce à ce partenariat avec Toyota, dont bénéficie son fils, Francis est désormais rassuré.  "Je viens de quitter le monde du travail et je vois comme c'est dur de trouver quelque chose maintenant". D'autres rapprochements avec l'industrie sont à l'étude dans le Hainaut, notamment Renault à Feygnies. Les lycées professionnels discutent aussi avec des entreprises d'usinage et de chaudronnerie, deux secteurs qui peinent à recruter.