Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Automobile : vers un contrôle technique plus sévère et plus cher

mercredi 22 novembre 2017 à 18:43 Par Nicolas Tarrade, France Bleu Limousin

Dès le 20 mai prochain, de nouveaux critères seront appliqués lors du contrôle technique de votre voiture. On fait le point.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - N.T

Limoges, France

Plus sévère, plus long, et plus cher. Les nouvelles modalités du contrôle technique ne s'annoncent pas forcément sous les meilleurs auspices. Ni pour les professionnels, ni pour les usagers.

Infographie - Aucun(e)
Infographie - Infogram

Si le contrôle technique en lui-même ne changera pas, la nouveauté réside dans l'apparition de nouveaux critères. Une troisième catégorie de défauts fait d'ailleurs son apparition. Aujourd'hui, il existe les défaillances mineures et les majeures. Demain, la nouveauté, c'est la défaillance critique.

135 euros d'amende

Dans ce cas, une vignette sera posée sur votre pare-brise au cours du contrôle technique. Dès lors, vous aurez jusqu'à la fin de la journée pour faire les réparations. Sinon, gare au PV de 135 euros. Et ça concerne près de 130 défauts "qui présentent un danger immédiat" selon Philippe Bertonnet, responsable régionale d'Autosur. "Demain, des pneus lisses, vous devez les changer immédiatement. Enfin, vous avez jusqu'à la fin de la journée pour le faire", ajoute-t-il.

La transition entre les deux législations s'annonce compliquée, surtout pour ceux qui auront fait le contrôle technique de leur véhicule avant le mois de mai : "Si vous avez eu un véhicule envoyée en contre-visite avec l'ancienne réglementation, à partir de mai 2018, dans une période de deux mois, on refera un contrôle complet", explique Philippe Bertonnet.

Infographie - Aucun(e)
Infographie - Infogram

On faisait du 7 heures- 22 heures

Alors ce n'est pas la première fois que la législation change. Serge Mouret, chef de centre à Limoges, se souvient : "C'est une situation qu'on a déjà vécu en décembre 1995. On avait énormément de travail, on faisait du 7 heures - 22 heures. C'était déjà très compliqué, mais là je pense que ça va être plus dur", affirme-t-il.

Il faudra donc s'armer de patience pour les professionnels. Pour les usagers, la nouvelle législation du contrôle technique entre en vigueur le 20 mai 2018.