Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Autorisation d'exploiter l'EPR de Flamanville : fin de la consultation du grand public

-
Par , France Bleu Cotentin, France Bleu

Depuis le 8 juillet, le grand public peut donner son avis sur la demande d'autorisation d'exploiter le réacteur nucléaire en construction à Flamanville depuis 2007. La consultation se termine ce jeudi 22 juillet.

C'est le dernier jour ce jeudi 22 juillet 2021 pour vous exprimer sur le dossier de l'EPR de Flamanville, et  la demande d'autorisation d'exploiter le réacteur nucléaire en construction.
C'est le dernier jour ce jeudi 22 juillet 2021 pour vous exprimer sur le dossier de l'EPR de Flamanville, et la demande d'autorisation d'exploiter le réacteur nucléaire en construction. © Radio France - Alexandre Chassignon

C'est le dernier jour ce jeudi 22 juillet 2021 pour vous exprimer sur le dossier de l'EPR de Flamanville, et plus particulièrement sur la demande d'autorisation d'exploiter le réacteur nucléaire en construction. La consultation a été lancée le 8 juillet  C'est le code de l'environnement qui prévoit que ce type d'installation doit faire l'objet d'une telle participation citoyenne et en une dizaine de jours, un peu plus de 1000 personnes ont déposé un commentaire via internet, sur le site du ministère de la transition écologique, où on peut lire un dossier de 18 pages sur les principes et les objectifs du réacteur. 1000 avis déposés, mais "ça ne servira à rien" regrettent les écologistes du Crilan, l'exercice est purement réglementaire : il fallait faire cette consultation 18 mois avant la mise en service du réacteur. Sans ça impossible de démarrer précise le service communication de l'EPR à Flamanville. C'est aussi le ministère de la transition écologique qui examinera ensuite le rendu du grand public. 

Démarche parallèle  à celle de l'ASN

Cette consultation ne préjuge en tout cas en rien de l'avis de l'ASN. L'autorité de sureté nucléaire qui examine en ce moment la demande de mise en service du réacteur adressé par EDF. Elle devra rendre un avis, avant tout technique. La décision finale du feu vert étant entre les mains du gouvernement

Mise en service prévue en 2023, avec 11 ans de retard

L'ASN qui doit aussi rendre un avis après l'été sur de nouveaux problèmes de soudures et les premières propositions pour les résoudre. En attendant, EDF table toujours sur un chargement du combustible en fin d'année prochaine pour une mise en service de l'EPR en 2023 - au lieu de 2012, la date initialement prévue.  Son coût s'élève actuellement à 12,4 milliards d'euros selon EDF contre 3,3 milliards prévus avant le début du chantier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess