Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Autoroute A71 : Vous prendrez bien une petite hausse ?

mercredi 31 janvier 2018 à 18:45 Par Michel Benoît, France Bleu Berry

Les tarifs d'autoroute augmentent ce jeudi : + 1,34 % en moyenne sur le réseau Vinci Autoroute qui exploite notamment l'A71 dans le Cher. (+ 1,79 % pour les poids lourds). Une hausse qui n'affecte pas tous les trajets.

La barrière de péage de l'A71 à Bourges
La barrière de péage de l'A71 à Bourges © Radio France - Michel Benoit

Bourges, France

Vous ne serez pas mangé à la même sauce selon les sections empruntées :  Un Paris/Bourges vous coûtera 30 centimes de plus à 22,20 euros ; 10 centimes de plus d'Orléans Centre à Vierzon, soit 7 euros. En revanche, le tarif d'un Bourges/Vierzon Nord reste stable à 3 euros. La hausse n'est donc pas uniforme mais une chose est sûre, le prix de l'autoroute commence à peser sur les porte-monnaies.

Le groupe Vinci exploite notamment l'A71 entre Vierzon et Clermont-Ferrand. - Radio France
Le groupe Vinci exploite notamment l'A71 entre Vierzon et Clermont-Ferrand. © Radio France - Michel Benoit

Vinci explique cette nouvelle hausse par une augmentation de la redevance versée à l'état et par le coût de l'inflation. Des tarifs qui ont progressé moins vite depuis que les autoroutes ont été privatisées en 2007, précise également le concessionnaire. L'ARAFER, l'autorité de régulation des activités ferroviaires et routières, se montre pourtant très critique vis à vis des sociétés d'autoroutes dans son rapport annuel de 2016. L'autorité estime que certains travaux autoroutiers jugés inutiles n'ont pas à être financés par l'automobiliste.. Elle note également que les dividendes versés aux actionnaires ont augmenté de 40 % en 2016 à 4,7 Milliards d'euros. Les concessionnaires jouent sur du velours avec une hausse continuelle du trafic : + 3,3 % en 2016.