Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Auvergne : les pompiers déposent un préavis de grève pour l'été

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Sept syndicats appellent à la grève ce mercredi dans les casernes de pompiers partout en France. L'Auvergne est touchée également. Un service minimum sera assuré en ces temps d'épisode caniculaire.

Les pompiers prévoient une grève dès mercredi et pour tout l'été
Les pompiers prévoient une grève dès mercredi et pour tout l'été © Radio France - Emmanuel Moreau

"On va faire grève avec des inscriptions sur nos tee-shirts, sur nos casernes, avec des brassards", a expliqué dimanche sur franceinfo André Goretti, président national de la Fédération autonome des sapeurs-pompiers professionnels et des personnels administratifs. Son syndicat, accompagné par six autres, lance un préavis de grève durant cet été. 

Les soldats du feu sur-sollicités 

Après une lettre écrite au ministre de l'Intérieur Christophe Castaner et publiée sur leur site internet, les organisations syndicales estiment qu'elles ne sont toujours pas entendues. Elles dénoncent "un déni de dialogue social" et les "politiques et projets néfastes du gouvernement" et demandent notamment le retrait du projet de loi de transformation de la fonction publique, la revalorisation de la prime de feu à hauteur des autres métiers à risques (19%), ainsi que "_le recrutement massif d'emplois statutaire_s".   

Les syndicats se disent aussi sur-sollicités, parfois pour rien. La Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF) estimait en 2017 que 36% des 19 millions d’appels reçus par les casernes en 2017 étaient en réalité inutiles. Comme en témoigne cet appel reçu par les pompiers de Paris. 

Un service minimum assuré durant la canicule 

Ils s'estiment victimes également de violences verbales et physiques, des insultes, crachats. Selon les syndicats, dans le Puy-de-Dôme, elles ont augmenté de 23% en 2018, soit le même niveau que dans toute la France. Ils demandent au ministre de l'Intérieur un certain nombre de pistes pour éviter d'être pris pour cibles. 

Néanmoins, les pompiers risquent d'être très mobilisés pour du secours à personnes durant l'épisode caniculaire. "Les pompiers rempliront toujours leurs missions comme les autres acteurs du service public", estime Stéphane Naël, président départemental de la SA/SPP-PATS 63. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess