Économie – Social

Aux Etats-Unis, un patron divise son salaire par 14 pour augmenter ses employés

France Bleu jeudi 16 avril 2015 à 12:31

Salaire (illustration)
Salaire (illustration) © MaxPPP

Le patron d'une start-up américaine, Dan Price, a annoncé lundi à ses 120 salariés qu'ils allaient tous être augmentés. Pour permettre cette hausse des rémunérations, le chef d'entreprise a choisi de baisser son propre salaire : au lieu d'un million de dollars, il gagnera 70.000 dollars par an.

Mieux payer ses équipes : c'est ce qu'a décidé lundi le patron d'une start-up américaine, Gravity Payments. Dan Price, 30 ans, a annoncé à ses salariés qu'il augmentait le salaire minimum de ses employés : les plus bas salaires, qui sont à l'heure actuelle de 48.000 dollars annuels (environ 45.000 euros, soit 3.750 euros mensuels), vont progressivement augmenter pour atteindre 70.000 dollars par an fin 2017.

La nouvelle, accueillie très chaleureusement par les salariés, a un prix : celui de la rémunération de Dan Price lui-même. Alors qu'il gagnait jusqu'à présent un million de dollars par an, le jeune chef d'entreprise a annoncé que sa rémunération "restera au niveau du salaire minimum jusqu'à ce que nous retrouvions les niveaux de bénéfices que nous avions avant ce changement ".

Autrement dit, il gagnera désormais 70.000 euros par an, soit 14 fois moins qu'auparavant. Un coup de pub pour l'entreprise, qui intervient en plein débat sur les inégalités salariales aux Etats-Unis, souligne le site FranceTVInfo.