Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Avant le Brexit, de nombreux anglais achètent des biens immobiliers en France et notamment en Limousin

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu

Alors qu'un Brexit dur est de plus en plus probable, les effets se font déjà sentir sur le marché de l’immobilier en France et notamment en Limousin. Témoignage d'un anglais vendeur de biens aux étrangers et qui bat tous ses records de vente en ce début d'année.

Ce bien situé à Videix pourrait bientôt faire le bonheur d'Anglais fuyant le Brexit
Ce bien situé à Videix pourrait bientôt faire le bonheur d'Anglais fuyant le Brexit - ©LeggettImmobilier

Limoges, France

Le Brexit se fait déjà ressentir notamment en Limousin. Sachant que la date limite du processus de négociation sur la sortie du Royaume Uni de l'Union européenne est fixée au 29 mars prochain. Pour l'instant, il n'y a toujours pas d'accord en vue. On s'oriente vers un Brexit dur redouté par de nombreux Britanniques. Cela se ressent déjà sur le marché de l'immobilier. Et pas qu'un peu selon Trevor Legett, un Anglais installé en Dordogne depuis les années 80 et qui s'est spécialisé dans la vente immobilière aux étrangers en France. Interview.

Le Brexit dur qui se profile a t-il déjà des conséquences sur votre activité ?

On a atteint des chiffres records en janvier et en février. Et le mois de mars s'annonce plutôt bien. Et honnêtement, je comprends rien ! On s’attendait à ce que ce soit un peu plus calme. Surtout que la livre sterling était très bas par rapport à l'euro. Donc le pouvoir d'achat des Anglais a diminué. Le marché immobilier anglais est en retrait. C'est à n'y rien comprendre. Sur les Anglais, on est à peu près à +15 voir +20% de ventes. Le marché s'accélère. En Limousin, c'est une région calme, apaisante, jolie. Et en milieu rural, les maisons ne sont pas si chères. Souvent, les ventes tournent autour des 80, 100, 120 mille euros pour avoir de belles propriétés en pierre à la campagne. Dans votre région, le marché se porte très très bien.

Un doute sur le fait qu'après le Brexit, ils auront peut-être moins de droits pour venir s'installer en France

Quels sont les profils des Anglais qui achètent en ce moment en France et notamment en Limousin ?

Il y a beaucoup d'actifs qui achètent aussi des baux commerciaux et s'installent plutôt sur la Côte Azur. Ce sont plutôt les gens du sud est de l'Angleterre qui s'installent dans le sud est de la France. Parce que les budgets sont beaucoup plus élevés. Et les gens qui arrivent en Limousin, ce sont plutôt des retraités qui viennent de régions mois favorisées en Angleterre. Mais ils ont un pouvoir d'achat qui est quand même plus important que la moyenne de la population rurale en France. Ce sont des gens qui viennent y vivre les 1ères années de leur retraite ou alors ils achètent des biens où ils vont faire des travaux, en préparation de leur retraite. Et souvent, quand l'un des membres du couple décède, le conjoint rentre en Angleterre pour se rapprocher de sa famille. Parfois, il y en a qui restent jusqu'à 80 ans, mais une maison de campagne, c'est trop pour quelqu'un qui a plus de 80 ans.

Au final, il y a plus d'arrivées ou de départs vers l’Angleterre ?

Je pense qu'il y a plus de gens qui viennent. C'est peut-être parce qu'il y a un doute sur le fait qu'après le Brexit, ils auront peut-être moins de droits pour venir s'installer en France. Tant qu'ils sont Européens, il y a un effet inverse où ils se disent qu’il faut aller vite parce qu'on ne sait pas quels droits on aura après le Brexit. Sachant que beaucoup de Britanniques ont déjà eu leur carte de séjour ou ont demandé la nationalité française. Surtout ceux qui sont là depuis 20 ou 25 ans. J'en connais beaucoup. 

Madame Thatcher a envoyé plein d'Anglais dans les bras des Français. Peut-être que madame May et le Brexit auront le même effet.

Peut-on considérer ces achats immobiliers comme des achats panique ?

Il y en a surement quelqu'uns mais non. Il faut dire que l'ambiance n'est pas terrible en ce moment en Angleterre où les gens se disent qu'on ne fera bientôt plus partie de l'Europe ! Il ne faut pas oublier que de très nombreux Anglais ne voulaient pas du Brexit. Pour eux, le grand projet européen, c'était quelque chose de superbe. Ils sont déçus. Moi je fais partie de la génération qui a quitté l'Angleterre sous Thatcher pour rejoindre François Mitterrand et sa grande vision de l'Europe avec Elmut Kohl. Et le Brexit pourrait faire le même effet que madame Thatcher. Madame Thatcher a envoyé plein d'Anglais dans les bras des Français. Peut-être que madame May et le Brexit auront le même effet. 

Donc vous êtes déçu en tant que sujet britannique, mais heureux en tant qu'homme d'affaire !

On s'attendait vraiment à des difficultés. Et en réalité, on n'a jamais eu autant d'affaires. On est à +30% en janvier, +29% en février et on sera au moins à +25% en mars. C'est dingue et incompréhensible. Mais ce n'est qu’une période. Et cette période est très instable. 

Choix de la station

France Bleu