Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Avec 600 mètres carrés de panneaux solaires sur son toit, La Belle Electrique devient renouvelable

-
Par , , , France Bleu Isère

Frédéric Marillier, le directeur de la société coopérative Enercoop en Auvergne-Rhône-Alpes se félicite de l’inauguration de cette installation solaire citoyenne sur la salle de spectacle grenobloise.

La Belle Electrique
La Belle Electrique - La Belle Electrique

C'est la plus grande toiture solaire de Grenoble. "On pourrait la rebaptiser ‘La Belle Electrique Renouvelable’" s’amuse Frédéric Marillier. "L’installation doit produire 128 kilowatts/heure, l’équivalent de la consommation de 50 foyers par an". Autre avantage de l’installation, éviter le rejet de près de 13 tonnes de CO2 par an, selon Enercoop.

Le directeur d’Enercoop-AURA se félicite de ce projet, porté par une société locale d'habitants de la métropole grenobloise, Energ’Y Citoyennes. "Ce sont 230 personnes qui se sont associées pour financer cette installation sur le toit de 'La Belle électrique'", selon l’énergéticien. Une société qui a déjà équipé une quinzaine de toitures dans l'agglomération grenobloise.

Pour participer, "on doit prendre au moins 100 euros de part mais en pratique chacun peut mettre ce qu’il veut", indique Frédéric Marillier. "En moyenne, les participants ont misé 500 euros, parce qu'on leur a indiqué que c'est le prix d’un panneau solaire." Grâce à une levée de fonds lancée en 2019, les membres d’Energ’Y Citoyennes ont mobilisé 73 000 euros pour équiper la toiture de La Belle Electrique. Les collectivités locales de la métropole grenobloise et des sociétés privées pouvaient également investir, selon Enercoop.

L’initiative d’Energ’Y Citoyennes n’est pas isolée, selon Frédéric Marillier. "Il y a des projets dans le Grésivaudan, le Pays Voironnais, le Trièves, le Vercors… notre dada c'est que les sociétés citoyennes deviennent de vrais acteurs locaux de la transition énergétique ", conclut le directeur d'Enercoop AURA. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu