Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Avec la crise sanitaire, les personnes précaires sont de plus en plus nombreuses dans la Manche

-
Par , France Bleu Cotentin

Depuis le début de la crise sanitaire, la précarité augmente dans la Manche. Les associations caritatives du département font état de bénéficiaires de plus en plus nombreux, et craignent dans les mois à venir l'arrivée d'une vague de chômage.

Le Secours populaire enregistre une hausse de près de 18% des bénéficiaires
Le Secours populaire enregistre une hausse de près de 18% des bénéficiaires © Radio France - Victor Vasseur

C'est le constat fait par le dernier baromètre du Secours populaire : un Français sur trois a subi une perte de revenus depuis le début de la crise sanitaire et un Français sur quatre restreint les portions dans son assiette. La Manche n'échappe pas à cette situation, les associations caritatives enregistrent de plus en plus de bénéficiaires.

Les restaurants du cœur ont par exemple enregistré une hausse de 18% des familles inscrites, ils servent un quart de repas en plus. Dans le détail, ces nouveaux bénéficiaire sont surtout des personnes seules, en couple ou des familles monoparentales. Le nombre de bébés a notamment augmenté de 28%.

Deux fois plus d'aides à Cherbourg-en-Cotentin

La précarité frappe autant en ville que dans les communes rurales, selon le Secours catholique manchois qui constate de son côté une hausse de plus de 10% des demandes d'aide. L'association fait surtout face à des cas de personnes endettées, ayant mis des factures de côté pendant le confinement. Les intérimaires sont surtout concernés et peinent à retrouver du travail.

Cette augmentation de la précarité est un coup dur pour les finances. Entre le 17 mars et le 31 août, le Centre Communal d'Action Sociale (CCAS)  de Cherbourg-en-Cotentin a distribué 522 chèques d'accompagnement personnalisé, soit 56.800 euros d'aides. C'est deux fois plus qu'en 2019 à la même période.

La crainte d'une vague de chômage

Le Secours populaire cherche toujours à boucler son budget. L'association tire habituellement l'essentiel de ses recettes d'événements comme des braderies ou des lotos. Avec la crise sanitaire, elle perd en moyenne entre 23.000 et 24.000 euros par mois.

Il existe des exceptions : le CCAS de Granville est à niveau normal d'activité, mais ses agents s'inquiètent pour les mois à venir. Toutes les associations partagent la crainte de l'arrivée d'une vague de chômage.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess