Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Avec la fermeture de "La Petite Auberge", le village de Fienvillers perd son dernier commerce

vendredi 7 septembre 2018 à 22:10 Par Hajera Mohammad, France Bleu Picardie et France Bleu

Il n'y a plus aucun commerce dans le village de Fienvillers dans la Somme. Le restaurant "La Petite Auberge", a été placé en liquidation judiciaire le vendredi 7 septembre 2018.

La Petite Auberge à Fienvillers dans la Somme  placée en liquidation judiciaire le 7 septembre 2018
La Petite Auberge à Fienvillers dans la Somme placée en liquidation judiciaire le 7 septembre 2018 © Radio France - Hajera Mohammad

Amiens, France

C'était le seul commerce de tout le village et il ferme ses portes. Le restaurant La Petite Auberge de Fienvillers, près de Doullens, dans la Somme, a été placé en liquidation judiciaire ce vendredi 7 septembre 2018. 

"Lâché" par la mairie ?

Le couple de restaurateurs qui a repris l'affaire en 2009 n'a pas réussi à surmonter les obstacles : trop de charges, trop de dettes, plus assez de clients. Mais pour Thierry Laurent, le chef, la mairie n'a pas été très présente non plus. "Le premier mandat était très solidaire, celui d'après, nous a totalement lâché". Il reproche à la nouvelle municipalité, propriétaire de l'Auberge, de ne jamais avoir retapé la façade ni d'avoir mené les travaux nécessaires pour rendre à l'établissement, son éclat. 

Sans oublier les travaux d'assainissement menés en 2016 par la ville qui ont rendu plus difficile l'accès au restaurant, selon Thierry Laurent. "Ça m'a fait perdre énormément de chiffre d'affaires. Sur l'année des travaux c'était 25 000 euros en moins", déplore-t-il.

Thierry Laurent, chef de La Petite Auberge à Fienvillers dans la Somme - Radio France
Thierry Laurent, chef de La Petite Auberge à Fienvillers dans la Somme © Radio France - Hajera Mohammad

La réponse du maire

Des arguments auxquels tient à répondre le maire de Fienvillers. Alain Roussel rappelle tous les engagements pris par la commune pour maintenir l'activité en place et l'investissement financier que cela représente : "Si je fais la somme totale, on va dire un bon 200 000  euros pour l'achat, avec l'emprunt sur 25 ans. Environ 45 000 euros en plus en 2015 et il y a eu l’accessibilité aux toilettes qui a été faite".

Quant aux travaux d'embellissement de la façade réclamés par les locataires : "Le conseil [municipal] était divisé sur cette question, car il y a aussi le coût à supporter pour cette auberge, le maire ne décide pas tout seul", explique l'élu.

Thierry Laurent et sa compagne quittent le restaurant La Petite Auberge de Fienvillers dans la Somme - Radio France
Thierry Laurent et sa compagne quittent le restaurant La Petite Auberge de Fienvillers dans la Somme © Radio France - Hajera Mohammad

À la recherche d'un repreneur

Alain Roussel assure chercher un repreneur pour louer de nouveau l'établissement dans cette commune d'à peine 700 habitants. De quoi en rassurer certains qui regrettent déjà le départ de La Petite Auberge : "Il faut espérer qu'il y ait des repreneurs juste derrière parce que sinon on va tout fermer et la campagne sera morte", soupire Elodie, une voisine et cliente du restaurant.

Nouvelle vie loin de Fienvillers

Thierry Laurent et sa compagne Séverine, qui travaillait avec lui, ont fermé les portes de leur établissement, dès le début de semaine et terminent d'emballer leur vaisselle dans les cartons. La suite pour eux, c'est un déménagement mais le chef ne dit pas adieu pour autant à la cuisine : "J'ai un genou à terre aujourd'hui, mais je retournerai aux fourneaux, j'aime trop ça !"

Thierry Laurent et sa compagne quittent leur restaurant, La Petite Auberge, à Fienvillers dans la Somme - Radio France
Thierry Laurent et sa compagne quittent leur restaurant, La Petite Auberge, à Fienvillers dans la Somme © Radio France - Hajera Mohammad