Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Avec la grève SNCF, les réservations explosent en Normandie pour les compagnies de bus

mercredi 9 mai 2018 à 8:09 Par Jean-Baptiste Menanteau, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu

Les vacances, la météo, les ponts du mois de mai et la grève SNCF ont créé un climat très favorable aux compagnies de bus, qui se frottent les mains depuis quelques semaines.

Beaucoup de monde les jours de grève dans les gares routières (illustration).
Beaucoup de monde les jours de grève dans les gares routières (illustration). - Flixbus

Caen, France

"Une augmentation de plus de 150% du nombre de passagers transportés au départ et à l'arrivée de Caen" pour le pont du 1er mai, par rapport à la même période l'an passé, a constaté Yvan Lefranc-Morin, directeur-général de Flixbus, et "même plus de 200% pour Rouen". 

Taux de remplissage de 100%

Est-ce dû à la météo, aux jours fériés, aux vacances ou bien à la grève ? Un peu tout cela à la fois, mais c'est surtout le mouvement social, entamé le 3 avril dernier par les cheminots, estime Hugo Roncal, directeur-général d'Isilines-Eurolines.  "C'est tellement inhabituel d'avoir des taux de remplissage de 100% à cette période qu'on pense que c'est avant tout l'effet de la grève", explique-t-il. 

"On a beaucoup de gens qui achètent des billets le jour même, donc on voit bien que ce sont des personnes qui n'ont pas pu prendre le train", ajoute-t-il.  Sur l'ensemble du territoire,  le trafic augmente de l'ordre de _"60% à 70% les jours de grève_, par rapport à une période comparable, hors grève, sur l'ensemble  du territoire", ajoute Yvan Lefranc-Morin. 

Pas d'augmentation du prix

Et le prix, a-t-il lui aussi augmenté ? Pas du tout, affirme le directeur de Flixbus. "Ce qui se passe, c'est que lorsque vous achetez un billet à la dernière minute, ou le dernier billet disponible, là effectivement vous risquez de payer votre place un peu plus chère que votre voisin, qui lui l'aura acheté quelques semaines avant", explique-t-il. Même chose du côté d'Isilines. Son directeur affirme que "la grille tarifaire" n'a pas bougée avec la grève

Quoiqu'il en soit, grâce à cette grève, les compagnies de bus espèrent fidéliser de nouveaux clients. "_C'est certain que les journées de grève sont intéressantes d'un point de vue commerciale mais l_e vrai enjeu est de changer les habitudes", ajoute le directeur d'IsilinesC. Et de ce point de vue il reste encore beaucoup à faire. Le train fait voyager quatre millions de personnes par jours. Pour les compagnies de bus, c'est huit millions de voyageurs par an