Économie – Social

Avec la lavande, le Vaucluse espère séduire 75 tour opérateurs chinois

Par Aurélie Lagain et Yacine Sahnoune, France Bleu Vaucluse lundi 11 janvier 2016 à 10:51

Des tour opérateurs chinois au musée de la lavande de Coustellet
Des tour opérateurs chinois au musée de la lavande de Coustellet © Radio France - Yacine Sahnoune

Les Educ'tours de la région doivent permettre de donner envie aux touristes chinois de rester plus longtemps en visite en Vaucluse.

Les touristes chinois dépensent quatre fois plus que les Français ! C'est dire s'ils sont recherchés par les professionnels du tourisme, qui cherchent à donner envie à ces touristes "zappeurs" de rester plus longtemps... et même dormir en Vaucluse.

"Les Chinois ont l'habitude de faire des visites zapping"

"Les Chinois ont l'habitude de faire des visites zapping, l'idée c'est de les garder sur un laps de temps beaucoup plus long", explique Franck Delahaye, directeur de l'Office de tourisme Monts de Vaucluse, " et éventuellement d'y intégrer une nuitée hôtelière sur le territoire pour que les gens au lieu de rester trois heures ou deux heures, restent une journée voire deux jours. Nous, on est plus un "stop". Ce qu'on voudrait c'est qu'on devienne un "stop plus", que les gens séjournent ici et à partir de là rayonnent sur un autre territoire."

"La réputation de la lavande"

Dimanche, 75 tour opérateurs chinois ont visité le Palais des papes à Avignon, la cave de Lagnes et le musée de la lavande à Coustellet. Opération séduction initiée par la région via son programme Educ'tours.  Pourquoi les Chinois pourraient-ils rester plus en Vaucluse ? Grâce à "la réputation de la lavande", répond Philippe Yao, qui représente un tour opérateur chinois. "Les films diffusés en Chine ont été tournés dans la région. C'est la première connaissance des Chinois de la région, ils préfèrent aller voir dans les champs de lavande. Ici il y a les champs de lavande, les vieilles villes comme Gordes, le vin comme Châteauneuf-du-Pape, il faut combiner tout ça."

Lavande de culture - Radio France
Lavande de culture © Radio France - Aurélie Lagain

_"Après, ils vont sur le Mont Ventoux"

Les Chinois représentent un touriste sur cinq en Vaucluse. Dans leur feuille de route, il y a notamment Carpentras. "Ils cherchent des points très précis, en général ils vont voir la synagogue de Carpentras. La grande difficulté, c'est que comme ils zappent, après ils vont sur le Mont Ventoux", affirme le maire PS de Carpentras Francis Adolphe.